Dossier technique

Remettre les plants dans un sol régénéré

En apportant de bonnes quantités de matière organique puis des fibres de coco ou des broyats de peuplier, la station Terre d’Essais cultive dans une serre auparavant en hors sol des tomates dans un sol « régénéré ».

16607.hr - Illustration Remettre les plants dans un sol régénéré
La fibre de coco a été étalée.

Après une vingtaine d’années passées en cultures de tomate hors sol, une des serres de la station Terre d’Essais accueille de nouveau des plantes en pleine terre. Depuis 2 ans, Hervé Floury, en charge des expérimentations, observe le comportement et le rendement de tomates dans un sol dit « régénéré », dont le principe est de s’inspirer du « maraîchage sur sol vivant ». En 2003, lors de la construction de la serre, le terrain a été damé et profilé pour avoir une pente régulière et nécessaire pour recueillir les percolats avant de les recycler. Les nombreux passages d’engins ont tassé la structure. Pour reprendre ce sol, « nous l’avons d’abord décompacté puis affiné avec une roto-bêche qui casse les grosses mottes sur une profondeur de 25 cm ». Un pH correct, mais un manque de matière organique Le sol a été analysé avant plantation. Les résultats ont montré une maigre présence d’éléments chimiques, une activité biologique (dont présence de vers de terre) faible. Le pH, légèrement alcalin à 7,4, était identique aux parcelles environnantes. En revanche, du côté de la teneur en matière organique, « nous étions à peine à 2 %, soit 1,5 point en dessous de ce que nous recherchons en cultures sous abri ». Un compost de déchets verts local a alors été apporté en grande quantité. Ce produit est facilement disponible « et ne coûte pas cher ». Ce compost a été modelé en andains, puis recouvert « soit de peuplier broyé utilisé en paillage en espaces verts, soit de fibre de coco recyclée. Pour cette modalité, nous avons récupéré des sacs de substrats de l’année précédente et dé-foisonné la fibre avant de l’étaler ». Un réseau d’irrigation goutte-à-goutte type « T-Tape » est venu terminer la préparation de la serre. Le rendement a été au rendez-vous pour ces tomates en sol régénéré. Un sol n’est jamais mort Le milieu recréé…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Tags :
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article