Politique et SyndicalismeSur abonnement

Quand les paysans produisent moins, l’Europe importe plus

« 25 milliards d’euros sur 13 ans ont été prévus par le gouvernement néerlandais pour réduire les émissions azotées liées à l’utilisation des engrais et à l’élevage », explique Jacques Carles, président d’Agriculture Stratégies. Il s’agit entre autres d’inciter à l’extensification, la délocalisation, voire l’abandon de l’élevage ou la reconversion. Bœuf brésilien, origine UE « Ces mesures drastiques…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer