Un échange de terres appréciable

12242.hr - Illustration Un échange de terres appréciable
Guillaume Roulleaux et son père Didier (deux des associés du Gaec du Trimaran), avec Patrick Vallée, à droite.

Dix hectares échangés permettent à Patrick Vallée, en grandes cultures, d’intégrer des prairies sur ses terres et au Gaec du Trimaran d’augmenter la surface accessible aux laitières. 2016. Deux fermes voisines décident indépendamment de passer en production biologique. L’une, le Gaec du Trimaran, compte 234 hectares et 170 vaches. L’autre, celle de Patrick Vallée, cesse…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article