Coopératives

Lait Rencontres, la journée d’échange sur l’avenir du lait

Jeudi 9 juin, la section laitière de la coopérative Eureden a organisé à Saint-Brieuc la deuxième édition de la journée “Lait Rencontres” avec plus de 150 participants. L’objectif : se projeter sur l’avenir de la production laitière grâce aux retours d’expériences et à l’éclairage de spécialistes du marché.

Il était important pour les éleveurs d’Eureden et les équipes de la section laitière de prendre un temps pour réfléchir, ensemble, au devenir de la filière lait mais aussi pour mieux comprendre le monde qui les entoure.

Une table ronde riche de retours d’expériences sur l’installation

Chaque installation est différente et a ses propres problématiques. Les 4 intervenants ont fait part des difficultés qu’ils ont rencontrées lors de leur installation respective : l’administratif, le manque d’encouragement des organismes, ou comme explique Arnaud Abgrall, éleveur à Lampaul-Guimiliau (29) : « Les formations économiques sont intéressantes mais elles seraient plus percutantes si on les faisait une fois que l’on est dans le monde du travail, lorsque l’on est confronté à ces problématiques ». Thierry Le Roux, éleveur à Guiscriff (56), quant à lui met en garde sur les différences de vision ou d’orientation qu’il peut y avoir entre le jeune installé et le cédant.

Motivation et communication : les mots-clés pour l’avenir de la filière

Pour l’avenir, ils sont unanimes et tous plus motivés les uns que les autres. Comme le souligne Arnaud Abgrall, le métier d’éleveur c’est aussi un vrai travail de manager ! Pour lui, « ce qui est intéressant aujourd’hui c’est qu’on a les données chiffrées avec les robots, les OAD (Outils d’aide à la décision) pour pouvoir impliquer nos salariés et montrer les résultats ». Cette motivation est également à l’origine d’un soutien entre les éleveurs qui doivent continuer de communiquer positivement entre eux. D’où l’importance de ces journées « pour s’encourager les uns les autres et avoir confiance en nos productions », assure Céline Le Nivol, éleveuse à Broons (22). Stéfan Nether s’est permis de souligner : « N’ayez pas peur de dire que votre production, votre exploitation est rentable ».

Répondre aux attentes des consommateurs

Les éleveurs dans la salle ont également fait part de leurs motivations et de leur volonté de valoriser leur métier auprès du grand public. Pour eux, le plus important est de montrer ce que l’on fait, de faire connaître les efforts réalisés, la qualité des produits français et de montrer ce qu’est le métier d’éleveur. Thierry Le Roux, commente : « Le monde extérieur n’a pas conscience que l’agriculture a pris le train aussi : robots, guidage GPS, drones, caméras… ». Il y a encore beaucoup de travail à faire pour parler du métier mais les éleveurs, comme le souligne Nikita Bonneau, éleveuse à Lamballe (22), sont volontaires et prêts à accueillir des jeunes et des parents pour montrer la modernité de leur exploitation, valoriser la qualité des produits laitiers et ainsi répondre aux attentes des consommateurs.
Avec les problématiques actuelles et les évolutions que va connaître la filière dans les prochaines années, les acteurs de la production laitière tiennent les solutions pour faire perdurer le métier et améliorer l’image de l’agriculture !

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer