Energies et environnement

Viser l’autonomie en gaz d’ici 2050

La production de biogaz représente 3,3 % du gaz consommé en Bretagne. En 2025, ça sera plus de 14 % et en 2030 autour de 30 %. Selon GRDF, la Bretagne possède les intrants pour atteindre les 100 % à horizon 2050.

En décembre 2021, GRDF et GRTgaz se sont associés pour réaliser une étude sur le gaz vert auprès de 500 personnes en Bretagne. Le principal enseignement qui découle de cette étude est que les Bretons plébiscitent cette énergie non polluante puisque 4 habitants sur 5 se déclarent prêts à consommer du gaz vert dès à présent. « Il nous appartient de faire de la pédagogie autour de la méthanisation et des usages du gaz vert afin de mieux faire connaître ces nouvelles énergies et que les citoyens s’emparent des enjeux énergétiques sur le territoire », explique David Colin, directeur territorial GRDF Bretagne lors d’une conférence de presse fin mars à Pacé (35). Amaury Mazon, délégué territorial de GRTgaz en Bretagne, complète : « Le gaz vert est une énergie décarbonée d’avenir à la croisée des enjeux énergétiques, écologiques et économiques de notre région. Cette filière peut soutenir l’activité et l’emploi en Bretagne dans une logique d’économie circulaire. »

54 unités produisent du biogaz injecté en Bretagne

L’étude révèle que 37 % des foyers bretons ont choisi le gaz pour se chauffer. Pour 82 % des Bretons, le gaz vert est une énergie d’avenir qui doit être soutenue par les pouvoirs publics. « 84 % plébiscitent le gaz vert, dans sa capacité à valoriser les déchets, à créer des emplois locaux et à stabiliser les revenus agricoles », indique David Colin. La filière de production de gaz renouvelable est déjà bien présente en Bretagne. La région compte désormais 54 unités de méthanisation produisant du biométhane injecté sur le réseau de gaz. « Leur nombre a doublé en 2021, pour une production annuelle de biogaz de 623 GWh. C’est l’équivalent de la consommation de plus de 100 000 logements récents ou de 2 500 bus roulant au BioGNV », précise Amaury Mazon.

160 projets dans les tuyaux

Les unités de méthanisation en service produisent 3,3 % du gaz consommé en Bretagne. Les 160 projets à l’étude ou inscrits dans le registre des capacités vont permettre d’accélérer le développement de la production. D’ici 2025, plus de 14 % du gaz consommé dans notre région devrait venir de la méthanisation. Un chiffre qui dépassera les 30 % en 2030. « Les unités en service pourraient même produire de 10 à 30 % si le seuil de production maximale était augmenté pour chaque site. Nous avons les intrants pour atteindre 100 % de la consommation bretonne en gaz vert d’ici 2050 », conclut David Colin. 

Moins de particules fines et de CO2 avec le BioGNV
Rouler au biogaz permet de réduire de 95 % les émissions de particules fines et de diviser par 10 les émissions de CO2. C’est pour cette raison que les bus roulant au BioGNV se développent dans les villes. 80 % des bus de la ville de Lorient roulent au BioGNV et 50 % de ceux de la ville de Rennes.

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer