CulturesSur abonnement

Préparer sa bouillie avec une eau de qualité

EARL Le Bassin, à Beauvoir (50)

Les bonnes pratiques de pulvérisation sont souvent bien connues des agriculteurs : hygrométrie, vitesse du vent, température ou réglages du pulvérisateur. Cependant, la qualité de l’eau utilisée dans la bouille est très rarement prise en compte. « Les molécules autorisées sont de moins en moins nombreuses, et leur efficacité est quelquefois limitée », introduit Thierry Sauvaget,…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer