Traitement localisé : une solution pour plusieurs marques

11676.hr - Illustration Traitement localisé : une solution pour plusieurs marques

En mai 2021, Berthoud annonçait la commercialisation de sa solution Sniper. Aujourd’hui, le groupe Exel Industries développe son propre système en interne, au sein de sa filiale Exxact Robotics, dans le but d’équiper toutes ses marques. Créée en 2019, Exxact Robotics emploie 25 personnes travaillant sur les technologies de rupture dans les secteurs agricoles et viticoles. « Nos domaines d’expertise sont variés », introduit Colin Chaballier, directeur général de la structure. « Cela va de la mécatronique à l’intelligence artificielle, en passant par la pulvérisation agricole et l’analyse des itinéraires techniques ». La filiale a donc développé son système de pulvérisation ultra-localisé 3S (Spot Spray Sensor), après deux ans de R&D. À l’image de Sniper, la technologie est basée sur de la reconnaissance d’adventices grâce à des caméras hyper-spectrales. Cependant, les capteurs sont maintenant intégrés dans la structure de la rampe afin de « faciliter le transport routier » et « d’offrir une meilleure résolution ». La solution promet également plus de polyvalence. L’utilisateur pourra en effet s’en servir pour du désherbage dès 2022, de la fertilisation en 2024 et des fongicides et insecticides en 2025 et 2026. Cela ne nécessitera qu’une mise à jour du logiciel du terminal. « Économiser une ressource rare et chère » La technologie 3S a pour vocation d’équiper toutes les machines du groupe. « Dans un premier temps, nous équiperons les automoteurs Agrifac, puis les pulvérisateurs Tecnoma », indique Arnaud Romoli, directeur commercial de France Pulvé. Les équipements plus anciens ne seront pas laissés de côté. La seconde monte est en effet envisagée dans un futur proche. « Notre système est conçu pour utiliser à bon escient une ressource rare et chère sur toutes nos machines », ajoute Colin Chaballier. Un produit, deux configurations Deux configurations sont disponibles. Le montage « faible densité » inclut un capteur tous les trois mètres de rampe. Il s’adresse particulièrement aux pulvérisateurs dotés de coupure de…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article