Cultures

C’est quoi l’évapotranspiration ?

11834.hrL’évapotranspiration correspond à l’ensemble de l’eau transpirée par la plante et l’eau évaporée par le sol nu. Son évaluation théorique (évapotranspiration potentielle) est calculée chaque jour et chaque semaine pour les stations installées dans les fermes du réseau Paysan Breton (voir carte ci-dessus). La formule de calcul utilisée (Penman-Monteith) tient compte de la température, de l’humidité, du vent, du rayonnement solaire et de la pression atmosphérique.

Par exemple, l’évapotranspiration a été de 45,5 mm du 1er au 20 avril à Kerpert. C’est-à-dire que 90 % des 51,2 mm de pluie tombée depuis le début du mois se sont évaporés.

Sur la même période, l’évapotranspiration est de 39,4 mm à Langon ; à sol équivalent, le déficit hydrique est plus prononcé sur cette commune au sud-est de l’Ille-et-Vilaine qui n’a reçu que 28,6 mm depuis le début avril.
Un des principaux facteurs qui conditionnent l’évapotranspiration est la chaleur du sol. Le stress hydrique (lié à la quantité d’eau dans le sol) intervient aussi pour une large part dans le phénomène : car lorsque l’eau se fait plus rare dans le sol, les stomates se referment et la transpiration ralentit. Les plantes économisent l’eau et poussent moins.

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer