CulturesMorbihan

Le haricot apprécie la pulvérisation de précision

La société Ecorobotix, en partenariat avec Eureden, a réalisé des traitements sur la culture de haricot cet été, avec son pulvérisateur de précision géré par intelligence artificielle. Les résultats sont encourageants.

Les essais ont été réalisés entre mi-juillet et mi-août à Pontivy (56) sur une dizaine de champs de haricots de producteurs adhérents d’Eureden. Plus de 40 hectares au total. Des tests comparatifs, sur chaque parcelle, ont été effectués en traitant une partie avec le pulvérisateur de précision d’Ecorobotix et une autre partie en traitement en plein. Les résultats sont satisfaisants, selon Jean-Luc Boulo, d’Eureden. « Cette différence de traitement a permis une réduction des quantités de matières actives utilisées de 70 % et jusqu’à 85 % de réduction de la surface traitée ». L’outil cible, y compris sur le rang, les plantules indésirables et pulvérise uniquement cette zone. « Les adventices sont détruites à 95 % sur les surfaces traitées », un résultat conforme à un itinéraire technique conventionnel, qui permet une récolte mécanisée et une valorisation industrielle normales. « La quantité récoltée est identique, même avec 70 % de produit utilisé.
Il n’y a pas de concurrence importune due aux adventices ».

6 mètres de largeur

Les essais seront reconduits en 2022. « L’outil est efficace mais il y a quelques ajustements techniques à réaliser. Le réglage de la hauteur du pulvérisateur par rapport au sol doit être automatisé pour gagner encore en précision ». La largeur de traitement de 6 mètres est sans doute une limite. L’outil devrait être testé sur épinards l’an prochain. Le coût du matériel sera également à appréhender. Quoi qu’il en soit, le traitement de précision s’affine grâce à l’intelligence artificielle et devrait s’imposer dans les années à venir.

Analyses d’images en haute résolution
Ara, nom du pulvérisateur, permet une application ciblée d’herbicides, de fongicides, d’insecticides ou d’engrais pour un traitement des cultures en ligne (betteraves, colza, maïs…), des légumes de plein champ (haricots, oignons, salade, épinards…), et des prairies. La technologie brevetée d’ÉcoRobotix permet de capturer des images des plants en haute résolution. Ces images sont analysées par l’ordinateur embarqué dans le pulvérisateur afin de classifier ces plants. Après identification, les cibles sont arrosées par des jets ultra-courts, jusqu’à une précision de 8×3 cm.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer