ÉlevageEn bref

Virus influenza aviaire : un risque exceptionnel pour l’Homme

infographie influenza aviaire

Malgré une incidence catastrophique sur les élevages, l’Académie nationale de médecine affirme dans un communiqué de presse que le virus de la peste aviaire (H5N1) n’expose que très rarement la santé de l’Homme à un risque zoonotique. De 2003 à 2019, 455 décès ont été recensés dans le monde et ont été observés chez des êtres humains vivants dans des conditions d’hygiène médiocres, en contact étroit avec des oiseaux malades.
Les élevages de porcs réclament également une surveillance virologique. L’animal peut en effet parfois héberger des virus aviaires, à l’instar de la pandémie grippale de 2009 (virus H1N1).
L’Académie nationale de médecine souligne que l’épizootie actuelle d’influenza aviaire “aura de graves conséquences économiques pour la filière avicole, tant qu’il ne pourra pas être démontré que notre pays a retrouvé un statut de pays indemne vis-à-vis de ce virus”.

 

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer