Élevage

Une revalorisation des prix s’impose

L’indice aliment pondeuses Itavi est à un niveau historiquement élevé jamais atteint depuis 2012 représentant une hausse de 80 € par tonne d’aliment. Aucune inversion n’est attendue avant mi-2022. Au contraire, dans les semaines à venir, les éleveurs devront faire face à une nouvelle hausse d’environ 40 € par tonne d’aliment. Cette flambée entraîne une augmentation du coût de production de 1,3 centime par œuf quel que soit le mode d’élevage. « L’obtention, par les centres d’emballage et les fabricants d’ovoproduits, d’une revalorisation de leurs prix de vente auprès de leurs clients dont la GMS, est une question de survie vu qu’ils indexent leurs prix d’achat aux éleveurs sur l’évolution du coût alimentaire. Cette répercussion en cascade des coûts doit devenir une réalité sans délai dans le cadre des négociations commerciales actuelles auxquelles les éleveurs seront très attentifs. Ils n’admettront pas la remise en cause de leurs contrats de vente si ce principe de partage équitable de la valeur n’est pas respecté par les clients situés à l’aval de la filière œuf, et le feront rapidement savoir », indiquent les organisations de producteurs d’œufs du Grand Ouest fédérées à l’UGPVB.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer