ÉlevageSur abonnement

Plutôt aller vers une efficience alimentaire « durable »

Sélection génétique

Malgré une héritabilité assez faible et un cœfficient de variation entre individus de 10 % maximum, des enjeux existent autour de l’efficience alimentaire. Mais son raisonnement doit être global pour ne pas perdre en bien être, robustesse et longévité. « Il y a une notion d’optimisation derrière l’efficience alimentaire qui est la capacité à atteindre…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer