Élevage

Grippe bovine

CONSEIL DE SAISON

Très fréquente, la « grippe intestinale » des bovins est due à un virus. Cette entérite hémorragique hivernale est très contagieuse. Généralement, ce virus fait « le tour » des animaux en 7 à 10 jours et finalement la quasi-totalité du lot ou du troupeau est concernée.
Cliniquement, les principaux symptômes sont une forte hyperthermie, un appétit capricieux, une diarrhée importante avec des matières fécales liquides, noirâtres, d’odeur nauséabonde avec parfois présence de sang, des coliques et une déshydratation. Des signes respiratoires sont assez souvent présents : toux discrète, écoulements nasaux et oculaires (conjonctivite). La maladie est rarement mortelle (mortalité de 1 à 2 %). Toutefois certains cas deviennent très graves si les saignements intestinaux sont abondants et/ou persistent ou si des surinfections bactériennes se produisent. La guérison spontanée survient en 4 à 5 jours sur la grande majorité des animaux.
Une prise en charge est nécessaire sur les animaux plus touchés : elle consiste en l’administration de pansements intestinaux absorbants pour limiter l’irritation de la muqueuse intestinale et les pertes hydriques (argiles, kaolin, charbon, etc.), de vitamines C pour stimuler les défenses immunitaires, voire d’un apport de complément énergétique pour soutenir l’animal.
Il faut aussi augmenter la part de fibres de la ration pour redonner de « la consistance » aux matières fécales.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer