Une meilleure surveillance avec des agnelages groupés

10309.hr - Illustration Une meilleure surveillance avec des agnelages groupés
Jean-Yves Gorin et Grégory Belhaire, technicien à Ter’Élevage (à droite), devant le lot de brebis gestantes marquées d’un code couleur pour les alloter cette semaine selon le dénombrement des portées fait par échographie.

Cette année, la mise à la lutte a été décalée vers la mi-juillet pour pouvoir fournir des agneaux pour Pâques. Les mises bas sont donc prévues dans un mois. L’heure est à la préparation de l’agnelage pour Jean-Yves Gorin, installé à Plémy (22). Les brebis ont été vermifugées et tondues il y a 3 semaines,…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article