Cultures

Un guidage par caméra pour biner au plus près du rang

Le binage trouve souvent ses limites dans des cultures en rangs étroits.

Sur la station de Kerguéhennec, la Chambre régionale d’agriculture de Bretagne (Crab) pratique le désherbage mécanique depuis 1994, et notamment le binage dans du maïs (à 75 cm), des haricots et du colza (à 50 cm). En 2020, la Crab a décidé d’investir dans une interface hydraulique à guidage par caméra de la marque Cormiers, afin de pouvoir biner des cultures en rangs plus étroits.

En effet, aujourd’hui, le désherbage mécanique est réalisé dans des céréales, des pois de conserve ou encore des épinards, tous semés à 15 cm d’écartement. Ce changement d’itinéraire technique est dû, d’un côté, à la diminution des matières actives disponibles sur le marché, et de l’autre, à la limite d’autres outils de désherbage mécanique dans certaines conditions. Par exemple, la herse étrille est souvent inefficace sur des chardons ou des rumex.

Le système est composé d’une partie fixe attelée au tracteur et d’une partie mobile hydraulique pilotée par le boîtier de la caméra. Lors d’un binage dans des céréales, cette caméra est montée au centre de l’interface et voit donc sous les roues du tracteur. Pour une intervention dans du maïs, la caméra est installée à l’extérieur des roues de façon à scanner deux rangs. Outre la précision apportée, l’interface est compatible avec toutes les bineuses, même les plus anciennes. Plusieurs paramètres sont à renseigner rigoureusement pour assurer le bon fonctionnement du guidage : hauteur et largeur de la plante cultivée, distance entre deux plants sur le rang, hauteur de la caméra… Sur la station, ce système est couplé à l’équipement RTK des tracteurs, ce qui apporte une très grande précision dans des parcelles avec des dévers importants.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer