Côtes d'ArmorMachinisme et équipementsTop

Démarrer plus tôt l’épandage grâce au télégonflage

Jean-Philippe Bannier vient d’investir dans une 2e tonne à lisier équipée du télégonflage pour pouvoir épandre plus tôt en saison sans abîmer les cultures et tasser moins le sol.

« Aujourd’hui, nous avons de plus en plus de demande pour du télégonflage sur les tonnes à lisier », lance Gilles Guillerme, responsable commercial de la marque Mauguin-Citagri, lors d’une rencontre chez Jean-Philippe Bannier entrepreneur de travaux agricoles à Saint-Carreuc (22). Ce dernier utilise depuis 4 ans une tonne à lisier trois essieux de 25 000 litres avec l’option télégonflage. Le compresseur, d’une capacité de 4 000 litres d’air par minute, installé sur la tonne sert aussi au télégonflage du tracteur. « Cette option n’était pas une demande de ma clientèle, c’était une volonté de ma part de limiter au maximum le tassement de sol lors des passages répétés au champ lors des épandages. »

7780.hr
Gilles Guillerme, responsable commercial de la marque Mauguin-Citagri et Jean-Philippe Bannier, entrepreneur de travaux agricoles à Saint-Carreuc (22).

Moins d’une minute pour dégonfler

Jean-Philippe Bannier va bientôt recevoir une nouvelle tonne à lisier 3 essieux de 26  700 litres, équipée elle aussi de l’option télégonflage. Les objectifs sont clairs : moins tasser le sol, ne pas abîmer les cultures et pouvoir intervenir le plus tôt possible. « Pour circuler sur la route, les pneus du tracteur sont gonflés à 2 bars de pression et ceux de la tonne à 4 bars. Une fois arrivés sur la parcelle, les pneus de la tonne sont dégonflés à 2 bars (1,5 bar sur la nouvelle tonne) et à 1 bar pour le tracteur. L’opération de dégonflage prend moins d’une minute et regonfler avant de retourner sur la route dure environ 6 minutes, le tout en roulant. Tout se gère grâce à un boîtier spécifique placé dans la cabine du tracteur », indique l’entrepreneur. Il ajoute qu’en dégonflant les pneus de la tonne de 750 mm de largeur sur 163 mm de hauteur, il gagne 40 mm de surface de contact avec le sol. « Réussir à passer en dessous de 2 bars de pression sur les pneus d’une tonne à lisier est une performance », précise Gilles Guillerme.

7781.hr
Groupe de 4 000 litres avec circuit de refroidissement pour le télégonflage du tracteur et de la tonne.

Une tonne passe les trois quarts du temps sur la route

L’entrepreneur estime que, lors des chantiers d’épandage, le chauffeur passe les trois-quarts de son temps sur la route. Les tonnes de grand volume permettent de faire moins d’allers-retours ce qui est un avantage lorsque l’on se trouve à proximité d’une ville car cela contribue à baisser les nuisances avec le voisinage. « En faisant moins d’allers-retours cumulés avec le télégonflage, nous allons augmenter la durée de vie des pneumatiques », fait remarquer l’entrepreneur. Il met aussi en avant la satisfaction des clients lors des prestations car il est possible de démarrer plus tôt les épandages sur céréales. « Nous sommes sur un secteur très herbager et le télégonflage permet d’abîmer beaucoup moins les pâtures. Nous avons remarqué qu’une tonne de 25 m3 avec télégonflage ne marque pas plus qu’une de 15 m3 sans cette option.  » Ce qui freine le développement de cette technologie c’est le coût car il faut compter entre 25 000 à 30 000 € pour équiper une tonne 3 essieux et le tracteur du télégonflage ; un surcoût qui ne se répercute pas au niveau de la facturation de la prestation. « Cela permet de se différencier et d’être dans une optique de satisfaction continue du client. » Le responsable commercial Mauguin-Citagri ajoute : « Même si la tonne n’est pas équipée de l’option lors de l’achat, nous conseillons surtout sur du grand volume d’opter pour le préperçage des essieux, ce qui facilite l’installation du télégonflage par la suite. » 

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer