Coopératives

La vie coopérative continue et s’adapte !

Malgré la difficulté d’organiser des rassemblements, du fait du contexte sanitaire, les adhérents des sections spécialisées par production de Triskalia et de Cecab se sont réunis en assemblées générales au mois d’octobre, dont certaines se sont tenues en commun. Au programme : activités et actualités de la section, conjoncture, perspectives, et surtout organisation de la future coopérative Eureden…

Distance sociale, respect des gestes barrières, port du masque… les règles étaient claires d’emblée et ont bien été respectées. Lors des 8 assemblées des sections spécialisées des 2 coopératives de base constituant l’union Eureden qui se sont déroulées du 13 au 28 octobre, les présidents des sections ont insisté sur les consignes sanitaires afin de préserver la santé de chacun. À noter que seule l’assemblée lait n’a pu se tenir pour l’instant et est programmée de façon semi-dématérialisée le 13 novembre.

Une année compliquée

Au-delà de ce contexte sanitaire, les actualités du moment sont vite revenues sur le devant de la scène particulièrement dans cette année 2020 inédite. De nombreuses productions connaissent actuellement des difficultés conjoncturelles et structurelles comme en canard ou en viande bovine. À cela s’ajoutent des chamboulements des marchés pendant la première période de confinement, avec la fermeture de la restauration hors domicile et de certaines frontières. L’activité œufs, entre autres, a fortement été impactée. En élevage, le sanitaire est un sujet de préoccupation important à l’image de la fièvre porcine africaine qui s’est déclarée en Allemagne et qui risque de perturber le marché européen. Enfin, les productions végétales ont connu, encore une fois, des aléas climatiques qui ont perturbé les semis, les assolements, et en définitive les rendements, à l’instar des campagnes de céréales, de pois ou de haricots qui se sont avérées très décevantes.
Ces assemblées sont véritablement l’occasion de faire le point sur ces difficultés et de réfléchir aux solutions pour s’y adapter. Mais c’est aussi une opportunité d’évoquer l’organisation des sections et de la coopérative en construction.

Céréales
Lors de l’assemblée céréales le 28 octobre à Lanouée (56), l’intervention de Jean-Luc Demars, agronome chez Eureden, sur les résistances aux herbicides, a captivé les participants, qui sont ressortis avec des solutions applicables dans leur exploitation.

Des enjeux forts

Dans chaque assemblée, Pierre Antonny, directeur Eureden Agriculture est intervenu pour présenter les contours de cette nouvelle coopérative : près de 20 000 adhérents, 2 500 salariés, quelque 300 sites industriels ou de proximité… Il a aussi et surtout évoqué les projets stratégiques et structurants de la coopérative pour, d’un côté, accompagner techniquement et économiquement les adhérents et de l’autre, répondre aux attentes des consommateurs et de la société. Ainsi, par exemple, la recherche et la mise en pratique d’alternatives durables aux produits phytosanitaires sont des enjeux forts, au même titre que la production de protéines végétales locales. Enfin, la coopérative met des moyens adaptés pour répondre à l’enjeu essentiel du renouvellement des générations en dédiant une équipe de spécialistes chargée de mettre en relation les cédants et des repreneurs potentiels et d’accompagner économiquement les jeunes installés dans leur projet.

Fusion au 1er janvier

Lors de ces assemblées, les présidents de section respectifs ont dévoilé le fonctionnement des futures sections communes, qui verront le jour le 1er janvier 2021, lors de la fusion effective des deux coopératives. Les futurs membres de ces conseils, soumis à l’approbation des adhérents présents, se réuniront dès janvier pour élire leur bureau et travailler de concert pour faire vivre leur section.
Enfin, Serge Le Bartz et Georges Galardon, présidents d’Eureden, ont rappelé, en conclusion de ces assemblées générales, le sens et l’ambition du projet de la fusion, face aux défis de taille que devra relever l’agriculture bretonne. Le projet de coopérative Eureden a été bâti pour y répondre, tant dans son organisation que dans sa gouvernance, qui se devra d’être efficace et agile. Le rendez-vous est donné aux délégués désignés lors de ces réunions pour les assemblées générales plénières qui scelleront la fusion et qui se tiendront, le 11 décembre prochain, soit en physique, à Lorient, soit en distanciel en fonction des conditions réglementaires.

Hervé Soubigou / Eureden

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer