Cultures

Du gypse contre la toxicité de l’aluminium

Si l’apport gypse n’a pas d’effet sur le pH, il permet de réduire la toxicité de l’aluminium dans les sols acides. Un essai sur prairie montre des effets sur le rendement en fourrage.

Les sols présentant un pH bas peuvent être pénalisés notamment sur la disponibilité des éléments minéraux pour les plantes. Pour les prairies, une faible production de fourrage peut s’expliquer par une toxicité aluminique, observée lorsque les pH sont inférieurs à 5,5. Cette toxicité s’exprime par des « racines courtes, épaisses et peu ramifiées. La réserve hydrique est faible, l’accès au P et au K est limité, l’azote est mal utilisé », note Anthony Uijttewaal, responsable du pôle fourrage chez Arvalis.

Pas d’effet sur le pH

Sur un essai de longue durée de 6 ans en Ariège (09), l’effet du gypse sur une prairie permanente de dactyle a permis de montrer un effet de cette roche tendre sur la toxicité aluminique quand les pH sont bas.
Les observations montrent qu’entre 2009 et 2014, les modalités ayant reçu un amendement gypseux ont conservé un pH inférieur à 5, quand les autres protocoles amendés en carbonates ou en chaux relevaient ce pH. « Or la modalité gypse a un niveau de production supérieur au témoin non chaulé et proche des modalités avec apport de chaux ou de carbonate », a pu observer le responsable. Les plantes présentaient un meilleur enracinement qui se traduisait par « une densité supérieure sur l’horizon 10 à 40 cm ».
L’hypothèse selon laquelle le gypse réduirait la teneur du sol en aluminium est vérifiée en laboratoire sur des colonnes de terre. Après récupération des eaux de percolation, les chercheurs trouvent des concentrations en aluminium plus élevées avec l’utilisation de gypse en amendement. « Il y a donc une réduction progressive de la teneur en aluminium échangeable dans le profil ».
Ces résultats restent à approfondir, notamment sur les doses de gypse à utiliser, ainsi que sur la disponibilité de ce produit et de son coût.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer