En bref

Biocontrôle : Une stratégie nationale pour « lever les freins »

La stratégie nationale de déploiement du biocontrôle, publiée le 10 novembre sur le site Internet du ministère de l’Agriculture, ambitionne de « lever les freins au développement du biocontrôle ». Prévue dans la loi Égalim, elle tourne autour de quatre axes sur la période 2020-2025 : soutien à la recherche et l’innovation, simplification de la réglementation, déploiement des solutions, promotion au niveau de l’UE. Cette stratégie nationale s’appuie sur la mise en place d’un dispositif d’accompagnement des TPE et PME, porté par la Banque publique d’investissement et doté d’un budget de 1 M€. Elle vise notamment le recours facilité aux pièges à phéromones pour la surveillance et la lutte contre les insectes ravageurs ; la simplification des procédures administratives pour la dissémination dans l’environnement des macro-organismes utiles à la protection des plantes. Des objectifs chiffrés sont définis : un doublement en cinq ans du nombre de produits de biocontrôle disponibles, qui doivent passer de 523 au 1er janvier 2020 à 1 000 au 1er janvier 2025 ; une hausse de 20 points, sur la même période, du pourcentage d’usages couverts par les produits de biocontrôle, pour atteindre 60 %.

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer