Élevage

Charolais : La facilité de conduite privilégiée

Facilité de naissance, reproduction, variant « culard » moins impactant sur les qualités maternelles, fort développement du « sans cornes »… La Charolaise avance sur la facilité de conduite tout en souhaitant préserver ses qualités de race.

Le schéma de sélection de Charolais Univers travaille depuis longtemps sur les qualités maternelles, mais met l’accent aujourd’hui sur la facilité de naissance. « C’est une attente des éleveurs. 60 % des IA viennent de taureaux ayant un index élevé en facilité de naissance. Nous proposons même une gamme “super naissance” pour les éleveurs qui veulent vraiment assurer les naissances, notamment sur des vêlages à 24 mois », indique Pascal Soulas, responsable technique du programme Charolais Univers.
La facilité de conduite est également privilégiée dans la partie « recherche et développement » du schéma. Exemple avec le programme Ferti 38 lancé en 2018. « Une quinzaine d’élevages partenaires collectent des données sur la précocité sexuelle, la fertilité, le comportement maternel au vêlage mais aussi la vitalité des veaux. Ces données ont été enregistrées grâce à une application smartphone développée par Charolais Univers. »
« L’objectif est de pouvoir proposer des indicateurs génomiques améliorant la productivité numérique, mais aussi la qualité de vie des éleveurs », précise Pascal Soulas. La race investit également dans des travaux de recherche fondamentale sur la qualité de viande, grâce à la génomique là encore. « Nous souhaitons améliorer le lien entre génétique et tendreté/persillé de la viande. »

Un variant culard plus facile à utiliser

Le schéma de sélection propose par ailleurs une nouveauté sur le gène culard cette année. Ce gène a de multiples facettes et notamment 7 variants de prévalence différente selon les races. Le variant culard charolais (Q204X) est présent à hauteur de 18 % dans la population. Des travaux récents ont mis en évidence la prévalence (13 %) du variant F94L (Mh Beef) et ses impacts en matière de performances zootechniques. « Ils montrent que ce variant permet, à l’état homozygote, une amélioration de la conformation et dégrade moins les qualités maternelles que le variant Q204X. Le variant Mh Beef est neutre en matière de mortinatalité des veaux. »

20 % des IA en « sans cornes »

Le caractère « sans cornes » (SC) est aussi travaillé depuis longtemps en Charolaise avec l’apparition des premiers taureaux au début des années 2000. « La transplantation embryonnaire et le tri des embryons a permis d’avancer vite. Aujourd’hui, plus de 20 % des IA sont issues de taureaux porteurs du gène SC et l’offre s’étoffe. Les taureaux hétérozygotes présentent les mêmes performances que les cornus. Les taureaux homozygotes s’en rapprochent de plus en plus. Deux d’entre eux sont d’ailleurs présents dans la nouvelle plaquette Avenir. Il y a une vraie attente des éleveurs français, mais le “sans cornes” est surtout demandé à l’exportation. »
Depuis plusieurs années, l’ensemble du testage charolais se fait en ferme dans des élevages adhérents au contrôle de performance. « Nous réalisons 1 200 accouplements de mères à taureaux chaque année, avec une quinzaine de pères à taureaux différents issus de différentes origines (Charolais Univers ou autres entreprises de sélection, étranger, monte naturelle). »

Dix taureaux Avenir chaque année

À la naissance, tous les veaux sont génotypés. 150 mâles sont sélectionnés puis 25 entrent à la station de contrôle individuel d’Epinal où leur croissance, leur fonction sexuelle et la qualité de semence sont notamment suivies. » Dix d’entre eux, chaque année, rejoignent la gamme Avenir de Charolais Univers.
La voie femelle est aussi travaillée au travers de 10 à 12 femelles donneuses d’embryons chaque année, sélectionnées parmi les meilleures de la race. Depuis 6 ans, une partie de ces génisses se retrouvent à la vente génomique Elite Charolais univers organisée traditionnellement durant le Sommet de l’élevage. Cette année, elles ont été proposées à Moulins le 15 octobre.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer