CulturesMachinisme et équipementsTop

Andainer en effleurant les feuilles

Afin de préserver les feuilles des légumineuses lors des chantiers d’andainage, l’Agronic ratisse le fourrage délicatement.

« Il faut respecter la feuille pour conserver les valeurs nutritives », rappelle Olivier Bouet, importateur de machines agricoles pour la France et basé dans la région de Tours (37). Lors d’une démonstration organisée par la FDCuma du Finistère, l’Agronic, andaineur entrainé hydrauliquement, a montré sa polyvalence. «Il peut être attelé au tracteur sur le relevage avant, sur un chargeur ou sur le relevage arrière ». Doté de doigts en polyamide de 20 mm de diamètre, l’andaineur « n’arrache pas le fourrage, mais effleure, soulève et exporte la matière. Il n’y a pas de terre ou de pierres dans l’andain ». Cette démonstration s’est déroulée sur les terres de Cédric Violant, à Plourin (29), sur une dérobée de trèfles. « Nous sommes à la recherche d’un andaineur compact adapté à notre parcellaire et aux chemins étroits ». L’entraînement hydraulique intéresse aussi l’agriculteur, car « il n’y a pas d’usure sur la prise de force ».

5933.hr
Autre matériel présenté lors de cette démonstration, le Vicon Andex à double rotor de la Cuma de Larret, capable d’andainer 3 ha/h.

Ne pas gifler le fourrage

Dans la parcelle, un colza associé à des légumineuses (trèfle blanc, violet et luzerne) a été récolté en juillet. Ces légumineuses ont ensuite colonisé le champ, « une première coupe des cannes de colza et des trèfles sert pour la litière des génisses ».
« La vitesse de rotation est réglable, pour s’adapter à la vitesse d’avancement du tracteur. Sur un andaineur classique à rotors,  les peignes viennent taper le fourrage à 40 km/h ». Ce matériel finlandais est utilisé dans les pays scandinaves en combiné, avec andaineur devant et presse derrière le tracteur. « La vitesse de rotation est alors diminuée pour limiter l’effeuillage », décrit Olivier Bouet.

5931.hr
Compact, l’Agronic est adapté pour accéder aux parcellaires compliqués. Cet andaineur pèse 860 kg.

L’importateur a aussi présenté un andaineur à soleils de chez Sitrex, capable de travailler à des largeurs variables et à grande vitesse. « C’est un outil inspiré du constructeur Tonutti, mais amélioré. Les soleils sont capables de préserver les feuilles, même quand le chantier est avancé dans la journée, contrairement à des appareils à rotors, qui ne peuvent andainer que dans la fraîcheur de la rosée ». Les soleils indépendants sont capables de ramasser tout type de fourrage, y compris des cannes de maïs grain.

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer