Élevage

Holstiva : Un nombre d’adhérents en hausse

Le syndicat Holstiva compte aujourd’hui 150 adhérents. Une cinquantaine d’éleveurs seront présents au concours de la Foire de Rennes fin mars.

Le syndicat Prim’Holstein d’Ille-et-Vilaine, Holstiva, affiche un bon dynamisme avec l’arrivée de 9 jeunes agriculteurs adhérents sur le dernier exercice. « Le nombre total d’adhérents est en hausse, se situant à 150 », a chiffré Gwénaël Fouchet, président du syndicat, à l’occasion de l’assemblée générale, le 6 février à Saint-Marc-sur-Couesnon. Pour 2020, il souligne la mise en place d’une nouveauté dans les différentes activités proposées par Holstiva : une visite d’élevage courant juin chez un voisin breton ayant une génétique et un système différent.

De la longévité en Ille-et-Vilaine

S’agissant du concours de la Foire de Rennes fin mars, le président précise qu’une « baisse d’effectifs est prévue due à une régression financière de la Confédération des éleveurs. Il y aura 135 places pour notre syndicat contre 146 l’an passé, avec 4 vaches titulaires par élevage et un règlement du concours identique à 2019. » Innovation cette année, un groupe de 10 jeunes en bac pro du lycée agricole de Redon vont venir découvrir le concours et participer à la préparation des animaux. Les responsables d’Holstiva font remarquer l’importance qu’attribuent les éleveurs d’Ille-et-Vilaine à la longévité et à la performance économique. « Nous sommes les seuls en France à consacrer une section aux 6e, aux 7e et aux 8e lactations. Par ailleurs, cette année, 44 vaches à plus de 100 000 kg ont été récompensées par le syndicat. Le département représente 10 % du total national. »

Deux éleveurs Holstiva au Show Open Suiss Expo

Le concours régional se tiendra quant à lui une semaine avant Rennes, les 21 et 22 mars à Morlaix (29). Mi-janvier, deux éleveurs Holstiva étaient présents au Show Open Suiss Expo qui a désormais lieu à Genève. Le Gaec Pom’Holstein a obtenu un 3e prix de section dans cette compétition internationale. Par ailleurs, trois éleveurs Holstiva seront présents au concours du Sia à Paris.
Un large choix de taureaux au meilleur rapport qualité / prix est toujours proposé par la commission génétique aux adhérents d’Holstiva. « Cette année, nous avons proposé la commande d’une cuve d’azote pour stocker les doses à la ferme », notent les responsables.

Un système intensif en deux lots
L’après-midi, une visite était organisée sur le Gaec HLY Holstein à Saint-Hilaire des Landes. Maxime et Romain Haudebert y gèrent un système intensif avec une production de 1,35 million  L de lait sur 160 ha. Les 150 laitières sont traites par 3 robots de traite GEA et produisent en moyenne 10 000 kg bruts. « Nous avons deux lots : les vaches en début de lactation et en fin de lactation. Depuis 4 ans, nous pratiquons nous-mêmes les IA. » Avec réussite puisque le nombre d’IA par vache est de 1,55 et le taux de réussite en 1re IA des vaches est 58 % (77 % sur les génisses). Les producteurs travaillent sur l’âge moyen au premier vêlage, actuellement à 27,8 mois. Côté génétique, la mamelle, le format et la note globale sont des atouts sur le Gaec. « La souche Colton (une fille du taureau Bolton) a été très développée sur l’élevage. Un de ses fils est un taureau d’IA Evolution. La souche Dusée, acquise en partenariat avec le Gaec Pom’Holstein (35), est aussi travaillée. Ses cinq filles sont réparties sur les deux exploitations », expliquent les associés.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer