Côtes d'ArmorÉlevageÉvénements

Au régional Prim’Holstein, l’étoile Yorickroxy brille dans la galaxie

« Nous en avons pris plein les yeux au-delà de ce que nous espérions », résumaient le juge Florent Chapon et son assistant Jean-Pierre Guénot à la fin du concours Régional à Saint-Brieuc. Parmi 178 animaux « extrêmement bien préparés », son élue s’appelle Yorickroxy, venue du Finistère.

Un fort vent d’ouest a soufflé sur le Régional Prim’Holstein au salon des Terralies à Saint-Brieuc (22)… Samedi 20 mai, le Finistère, après avoir empoché 5 premières places de section, a également rapporté le Prix de meilleur éleveur par l’intermédiaire du Gaec Cabon à Plourin et le Challenge interdépartemental grâce à son lot « exceptionnel ».

Ligne directe Paris – Saint-Brieuc

Mais surtout, le département comptait dans ses rangs la fameuse Yorickroxy (Yorick x Roy) appartenant à la copropriété Gaec Toullec à Plomelin – Gaec Madec à Hanvec – Quim Serrabassa Vila – Triangle Holstein (Espagne). « C’était son moment. À Paris, en février, elle avait terminé Championne jeune mais aujourd’hui, elle était encore plus belle », résumait Florent Chapon, le juge venu de l’Ain. Et de poursuivre : « Pour moi, c’est une vache spéciale, bonne dans tous les postes de sa morphologie. Elle possède une ossature très fine, très laitière. Elle se déplace sur de superbes pattes, des membres secs, faciles à la locomotion. Elle est dotée d’un système mammaire vraiment bien ancré dans le corps : une attache avant très solide, une bonne irrigation et surtout une largeur de pis phénoménale entre les pattes arrière, très rare en 2e lactation qui permet d’emmagasiner le lait… »

Mais pour faire chavirer un juge, une Grande championne doit avoir « le petit truc qui fait vibrer ». Le sien ? « Son ouverture de côte incroyable. » En matinée, le Régional avait débuté par les six classes du championnat espoir. Le juge y a trouvé deux modèles d’animaux.

« D’un côté, des primipares plus matures, au squelette plus évolué, qu’on pénalise un peu. De l’autre, ce qui est recherché en première lactation, une vache qui va encore se développer… » Comme Du Bon Vent Ledzepk (Detox x Sid Pine), au Gaec du Bon Vent à Locqueltas (56), Championne espoir. « Une primipare comme je les aime, compacte, solide, ouverte de la première à la dernière côte, dotée de membres fins et d’une mamelle peu volumineuse mais extrêmement bien attachée à l’avant comme à l’arrière. » Agh Lila (Goldwyn), à l’EARL de Kerroc’h à Trébeurden (22), est désignée Meilleure mamelle espoir.

Le grand bal des « seconde lactation »

Puis Florent Chapon a senti « un palier en termes d’homogénéité et de qualité » en basculant dans le championnat Jeune. « De la première jusqu’à parfois la dernière de classe, les vaches étaient, entre guillemets, toutes les mêmes. Bâties dans le même modèle : très solides, puissantes, laitières… J’en sortais trois dans le carré central. Parfois, j’aurais pu en garder six. » Mais dans ce menu « très relevé », Yorickroxy a tout dévoré : Prix de championnat et Meilleure mamelle jeune.

Des bassins larges

Chez les adultes, le juge de l’Ain a plusieurs fois souligné le très bon état de conservation au fil des sections. « Autant de vaches qui ont si bien évolué, on ne trouve cela qu’en Bretagne. Ce qui frappe ? Ces animaux bien “carrossés” aux bassins très éclatés, larges aux hanches et aux ischions, sous lesquels il est facile de placer de bonnes mamelles. » En hommage à ces vaches que les éleveurs savent faire vieillir, la Championne adulte et Réserve grande championne est une 6e veau : BH Djemila (Damion x Stormatic) au Gaec Breizhoise Holstein à Bains-sur-Oust (35).

« Un animal dans un remarquable état de conservation, solide partout, avec une hauteur plancher – jarret importante malgré son âge et surtout des membres très bien alignés, très bien posés. » Et enfin, Meilleure mamelle adulte, « grâce à son pis large, soudé au corps et une orientation parfaite des trayons », Du Bon Vent Hooke (Larson x Lobby), une 3e veau appartenant au Gaec du Bon Vent.

Palmarès
  • Grande championne, Championne jeune et Meilleure mamelle jeune : Yorickroxy (Yorick x Roy) copropriété Gaec Toullec à Plomelin, Gaec Madec à Hanvec, Quim Serrabassa Vila, Triangle Holstein (Espagne).
  • Réserve Grande championne et Championne adulte : BH Djemila (Damion x Stormatic) Gaec Breizhoise Holstein à Bains-sur-Oust (35).
  • Championne espoir : Du Bon Vent Ledzepk (Detox x Sid Pine), Gaec du Bon Vent à Locqueltas (56).
  • Réserve adulte : Houraviera (Zelgadis x Negundo), Gaec Madec à Hanvec (29).
  • Réserve jeune : Ice Tea (Shadow BCR x Bolton), EARL Jouannic à Elven (56).
  • Réserve espoir : CapJ Jarny (Sid Pine x Sanchez), Gaec Cabon à Plourin (29).
  • Meilleure mamelle adulte : Du Bon Vent Hooke (Larson x Lobby), Gaec du Bon Vent (56).
  • Meilleure mamelle espoir : Agh Lila (Goldwin), EARL de Kerroc’h à Trébeurden (22).
  • Challenge longévité : E Shelly (Planet x Goldwyn), EARL de Kerroc’h (22).
  • Prix du Meilleur éleveur : Gaec Cabon (29).
  • Challenge interdépartemental : 1) Finistère 2) Côtes d’Armor 3) Morbihan 4) Ille-et-Vilaine

Paysan Breton, en partenariat avec le Syndicat Armor Prim’Holstein, propose de retrouver le portrait de tous les participants sur la page facebook « Journal Paysan Breton ».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer