Cultures

Un maïs grain humide bien conservé dans un ancien poulailler

Un ancien bâtiment a été converti en site de stockage à la SCEA Lan ar C’hoat. Les 2 silos sont facilement accessibles pour la confection du tas de maïs grain humide ainsi que pour le débâchage.

750 tonnes de maïs sont stockées sur le site de production de la SCEA Lan ar C’hoat, gérée par Thomas René, à Moëlan-sur-Mer (29). « Nous pouvons porter la capacité à 1 000 tonnes », chiffre- t-il. Ce maïs est mis à l’abri dans un ancien poulailler collé aux bâtiments d’élevage, qui contient 2 silos couloirs de 35 m de long pour 8 m de large et 2,20 m de hauteur. Ces dimensions sont idéales pour une vitesse d’avancement rapide du tas. Pour garantir une conservation optimale, le jeune éleveur multiplie les sécurités, en utilisant une bâche double peau qui vient coller au maïs et est « simple à mettre en place », selon l’éleveur. Du maërl concassé vient rappuyer le tout, des boudins de sable plaquent l’ensemble. « Je débâche environ 60 cm toutes les semaines pour alimenter la pré-soupe. Le maërl concassé peut couler dans le maïs, il sera consommé par les cochons. Ce maërl fin sèche aussi dans un même temps la bâche ». Ces précautions prises par l’éleveur limitent les pertes, « la moindre moisissure est retirée ». Sur une année, les déchets sont minimes, l’équivalent du volume d’un petit godet.

L’accès au dessus du silo est rendu possible par des murets présents sur la périphérie. Le front d’attaque est propre, les moisissures sont faibles.

Garder un front d’attaque propre

Le sol de l’ancien poulailler a été creusé de 2 m pour pouvoir accueillir les 2 silos, avant de recevoir une chape de béton. Les silos ont été construits en alignant des T en béton préfabriqués. L’élévation de murets en périphérie du bâtiment donne accès au-dessus du tas de maïs grain humide. « C’est beaucoup plus sécurisant, il n’y a pas d’échelle. Pour la confection du silo, la pose des boudins est facilitée ». Une dalle bétonnée a été coulée devant ces silos pour faciliter les manœuvres des chariots télescopiques et garder l’environnement propre. En l’été et quand un des 2 silos est vide, le site de stockage est idéal grâce à son grand volume pour parquer du matériel ou des céréales.

De la cadence lors du chantier
Lors du chantier de récolte, tout est mis en œuvre pour augmenter la cadence de travail. « La fosse de réception peut recevoir 35 tonnes de grain. Cette fosse alimente le moulin avec une vis de diamètre de 200 mm. Le moulin tourne en permanence, il n’y a pas de temps mort ». Le tasseur contrôle la vis qui rejoint le silo à l’aide d’une télécommande, il peut l’arrêter si besoin.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer