CoopérativesCulturesIlle-et-Vilaine

Le Gouessant investit dans un nouveau silo bio

L’Ufab a inauguré début octobre un nouveau site de collecte de céréales et oléoprotéagineux biologiques basé à Châteaubourg (35) d’une capacité de 12 000 tonnes.

Le nombre de fermes bio a été multiplié par 3 en 10 ans en Bretagne et représente aujourd’hui 11,5 % des exploitations. « Nous réalisons pour la troisième année consécutive une croissance de plus de 15 %. Pour faire face à la demande accrue des agriculteurs bio et conforter nos positions sur le marché, il nous faut continuer d’investir dans nos outils et nos équipes », souligne Carine Maret, directrice de l’Ufab (Union française d’agriculture biologique), filiale à 100 % du groupe coopératif Le Gouessant.

Diversité de cultures

Cet investissement va servir à accompagner l’essor et assurer l’approvisionnement local de l’usine Ufab d’aliments bio de Noyal-sur-Vilaine (35). « Au-delà des céréales et protéagineux fourragers déjà collectés par l’Ufab, les 20 cellules de stockage du site vont permettre de diversifier les débouchés proposés aux agriculteurs bio apporteurs : sarrasin, blé meunier, orge brassicole, avoine de floconnerie, colza… », expliquent les responsables.

12 mois ont été nécessaires à la construction du site qui a mobilisé 7 millions € d’investissement et a reçu le soutien de la Région Bretagne et de l’Union européenne dans le cadre du programme de développement rural de la Bretagne (Feader). Mis en service en juillet dernier, le site a déjà collecté près de 5 500 tonnes de marchandises auprès d’une centaine d’agriculteurs apporteurs. « Rendements et qualité sont au rendez-vous pour cette première année de collecte. »

Hygiène, sécurité, souplesse

Exclusivement dédié à la bio, le silo de Châteaubourg a été entièrement pensé pour garantir hygiène, sécurité et souplesse d’exploitation : capacité de réception jusqu’à 200 tonnes par heure, prélèvement des échantillons par canne sonde automatique pour le contrôle qualité, tour de manutention de 42 m de hauteur, 2 séchoirs, 12 cellules de stockage de 420 m3 et 8 cellules de 1 200 m3 entièrement ventilées et équipées de thermométrie, 2 boisseaux d’expédition et la possibilité de charger les camions en direct.

Deux projets d’agrandissement en 2020
De nouveaux projets d’investissement sont en cours en vue d’agrandir les capacités de production de l’usine d’aliments bio de Noyal-sur-Vilaine et l’usine de transformation d’oléoprotéagineux bio de Craon (Mayenne). Les chantiers devraient démarrer courant 2020.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer