CoopérativesCôtes d'ArmorEnergies et environnementTop

Démarrage du méthaniseur de la Cooperl

Le méthaniseur de la Cooperl va produire du gaz injecté sur le réseau GRDF sans générer de digestat nécessitant un épandage direct grâce à une double technologie de stripping et d’évapo-concentration.

La Cooperl a inauguré jeudi 13 juin le plus grand méthaniseur d’Europe sans épandage. Ce méthaniseur va traiter 156 000 tonnes de matières organiques solides collectées dans les élevages et des eaux résiduaires d’abattoir. Le biogaz produit sur le site, 79 millions de Kwh/an, sera injecté dans le réseau GRDF et couvrira l’équivalent de 75 % de la consommation en gaz domestique de la ville de Lamballe (les besoins de 3 100 logements de 100 m2 environ). Pour mener à bien ce projet, un investissement de 17 millions d’euros et 3 années de recherche et développement ainsi que de tests ont été nécessaires. En plus de produire une énergie propre et renouvelable, les sites industriels de la Cooperl à Lamballe recyclent et réutilisent 60 % de l’eau nécessaire à leur activité et se rapprocheront de l’autonomie énergétique thermique courant 2020.

Pas d’épandage direct de digestat

À la différence de nombreuses autres installations de méthanisation, aucun épandage direct de digestat n’est envisagé par la Cooperl. Cela est possible grâce au choix d’une double technologie de stripping (transformation physique de la vapeur d’eau en liquide) et d’évapo-concentration qui produit en fin de cycle une eau pure ré-exploitée dans le méthaniseur et un fertilisant. Le système de raclage Trac, mis au point par le département recherche et développement de la Cooperl, installé sous les bâtiments d’élevage, permet une séparation liquide/solide et facilite la collecte des fèces. Le système Trac évite la formation de lisier et apporte aux éleveurs une solution de moindre recours à l’épandage.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer