La stimulation au verrat dès le jour du sevrage dans 33 % des élevages

verrat - Illustration La stimulation au verrat dès le jour du sevrage dans 33 % des élevages

46 % des éleveurs enquêtés par Aveltis douchent leurs truies le jour du sevrage ou le lendemain, généralement à l’eau froide (eau tiède idéalement pendant une vingtaine de minutes). 20 % d’entr’eux utilisent un shampoing. Dans la majorité des élevages, elles sont douchées en verraterie. Quand elles sont douchées en groupe, des bagarres surviennent, mais sans problème à suivre. Le flushing alimentaire, qui permet un meilleur taux d’ovulation, une meilleure maturation folliculaire et une augmentation de la prolificité, débute le lendemain du sevrage pour 3 jours. Dans l’enquête, les truies reçoivent 3,53 kg d’aliment, en moyenne, et les cochettes 3,31 kg. La stimulation au verrat débute le jour du sevrage dans 33 % des élevages enquêtés, le lendemain dans 33 % des cas, 2 jours après dans 15 % des cas. 17 % des éleveurs ne pratiquent pas de stimulation. 2 % utilisent une bombe olfactive….

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article