En bref

Peste porcine africaine : la République tchèque déclare avoir contenu la maladie

Dans une note envoyée à l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) le 9 octobre, les services vétérinaires tchèques déclarent que l’épisode de peste porcine africaine (PPA) a été contenu dans le pays, rapporte la plateforme d’épidémiosurveillance internationale Promed. Le pays a été contaminé en juin 2017. Dès le début 2018, les services sanitaires semblaient avoir maitrisé la maladie, après plusieurs semaines écoulées sans nouveau cas. Mais le pays a subi une résurgence de la maladie en avril, avec dix nouveaux cas positifs, qui n’ont finalement pas connu de suite. Dans la zone contaminée, 580 sangliers ont été trouvés morts (283) ou chassés (297) depuis juillet 2017, réduisant la population à une quinzaine d’individus.

53 sangliers contaminés en Belgique
En Belgique, le virus de la peste porcine africaine (PPA) a été détecté chez 53 des 80 sangliers retrouvés morts depuis le 13 septembre à l’intérieur de la zone infectée (ZI), et aucun n’a été détecté positif en dehors de cette ZI, a indiqué, le 11 octobre, la plateforme française d’épidémiosurveillance. 106 carcasses de sangliers avaient fait l’objet d’un prélèvement depuis le 13 septembre, dont 80 dans cette ZI de 63 000 hectares délimitée au sud de la Belgique.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer