En bref

Légumes de France dénonce des marges “inacceptables” en tomate et en melon

Des prix rayon en melon charentais « en moyenne 20% trop élevés par rapport aux prix payés aux producteurs », « 20 à 30% trop élevés » en tomate grappe et une différence de près de 50% en tomate cocktail et cerise. C’est le constat de l’opération de relevé de prix effectuée par Légumes de France du 19 au 31 juillet dans 110 établissements de la grande distribution répartis sur huit régions. Les prix les plus élevés en melon (2,99€/pièce), en tomate grappe (2,89€/kg) et en tomate ronde (2,19€/kg) ont été trouvés dans un Intermarché de Nîmes, quand « les mêmes tomates ou melons sont payés 0,40 à 0,60€/kg aux producteurs », rappelle Légumes de France. L’organisation juge ces marges « inacceptables » et demande « des prix cohérents » et « une modération de la pression sur les prix d’achat afin de permettre aux producteurs de rentrer dans leurs coûts ».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer