En bref

Tomate : Après un début de campagne difficile, un redressement très net du marché en juin

Après un début de campagne difficile, un redressement très net du marché de la tomate en juin, à la faveur d’une météo propice à la consommation.

Au 1er juillet 2019, la production de tomates en frais de la campagne 2019 est estimée à 521 844 tonnes, stable par rapport à la campagne précédente mais en repli de 11 % par rapport à la moyenne 2014- 2018. Les surfaces nationales seraient stables par rapport aux années précédentes. Après un début de campagne marqué par un développement hétérogène des productions, l’offre s’étoffe largement en mai. Les températures fraîches pour la saison ne stimulent toutefois pas la demande, faisant chuter fortement les prix. Avec le retour des conditions estivales permettant l’écoulement sans difficultés des stocks, les prix se redressent nettement en juin 2019 (+ 50 % sur un an et + 15 % par rapport à la moyenne des cinq dernières campagnes).

Mots-clés

Peut vous intéresser

Un commentaire

  1. : Mon père était paysan Breton et fier de l’être, un homme instruit et intelligent, parfois obtus dans sa droiture, Fier de son travail, amoureux de la nature. Pour donner une bonne éducation à ses enfants, il s’est laissé emporté par la vague d’industrialisation comme toute cette génération tout secteur confondu, la génération formica comme je la surnomme, consommation et supermarchés, le “progrès” pour tous et dont nous subissons les conséquences aujourd’hui … Mon père a toujours rémunéré ses salariés et je me souviens a même laissé un ouvrier exploiter l’un des champs avec des cocos Paimpolais à son compte , Mon père était un homme droit, un PAYSAN. Qu’en est il aujourd’hui des ces agriculteurs devenus businessman ???? Je ne souhaite pas leur lancer la pierre à tous mais à celui pour qui j’ai travaillé 25 heures dans des serres de tomates qui avec arrogance me dit “100 euros !!! c’est quoi ???” Après qq jours de travail, une entreprise me rappelle suite à un désistement, une opportunité que je ne peux refuser. 5 appels téléphoniques , 5 emails dont un avec copier coller prouvant ma bonne foi. 10 jours plus tard …. Je me déplace ! Dérapage contrôlé devant son tracteur ! ….. Ce monsieur qui ne fournit pas de contrats de travail avant 15 jours effectués, ce monsieur pour qui 100 euros n’est rien , ce monsieur qui s’engage à me poster mon contrat et verser mon salaire il y a 6 jours ne m’a toujours rien envoyé !!!! J’écris ce texte pour tout ceux qui se font berner …et j’en ai croisé un , jeune , naif qui s’est fait avoir car pas la gnaque de se battre! J’écris ce texte pour dénoncer haut et fort les abus existentiels de certains à l’attitude irrespectueuse ! QUI es tu TOI ???? l’agriculteur pour qui 100 euros n’est rien ???? QUI es tu TOI qui a perdu ton âme de paysan ????
    Laurence Le Mignot Lorsque le prix de la tomate semble être au beau fixe !!!! ma colère gronde !

Bouton retour en haut de la page
Fermer