En bref

L’épandage par drones pourra être expérimenté

Appuyant l’agriculture de précision, les députés de LaRem et de LR ont défendu et adopté un amendement permettant la mise en place d’expérimentations sur l’utilisation de drones pour l’épandage. L’amendement restreint ces expérimentations aux seules parcelles de vigne présentant une pente supérieure à 30 %. Pour une durée de trois ans, elle fera l’objet d’une évaluation de l’Anses. Vigoureusement opposée, Delphine Batho de la Nouvelle gauche, a dénoncé « une volonté d’ouvrir une brèche à l’interdiction de l’épandage aérien ». Le ministre Stéphane Travert tente de rassurer : « nous sommes défavorables à réautoriser l’épandage aérien » et il s’ « oppose » à toute généralisation. Pour la France insoumise, « on est à côté de la plaque ».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer