Élevage

Opération bac propre

La vache est très sensible à la qualité gustative de l’eau. Pour maintenir une eau propre, il faut vidanger et nettoyer régulièrement les abreuvoirs. Au pâturage, disposer d’un tuyau souple de 3 m à proximité de chaque bac permet de réaliser l’opération par siphonnage dès la sortie des animaux de la parcelle. Il suffit ensuite de rincer au besoin.

L’accès au site d’abreuvement est également important. Piétiné et boueux, il peut rapidement devenir un foyer infectieux (mammite, panaris, etc.). Idéalement, l’abord doit donc être situé sur terrain bien drainé, légèrement surélevé et bien stabilisé. Certains éleveurs installent des dalles de stabilisation qui permettent d’éviter la formation d’un bourbier. Ces équipements (grille en plastique par exemple) évitent aussi au sol de se creuser et d’empêcher l’accès aux jeunes animaux qui ne sont pas assez grands pour boire car la hauteur devient trop importante (petites génisses laitières, broutards).

À souligner qu’aucune norme réglementaire de « potabilité » n’existe pour les animaux. Tout est question de bon sens. La réglementation européenne (« paquet Hygiène ») impose de donner aux animaux une eau « de qualité adéquate». Dans la Charte des bonnes pratiques d’élevage, ceci se traduit par la nécessité de distribuer une eau « visuellement propre, sans excréments, claire, et régulièrement renouvelée », et faisant l’objet d’une analyse par an. Des pénalités financières peuvent être appliquées lors d’un contrôle dans le cadre de la conditionnalité des aides Pac.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer