Cultures

Limiter la dérive des produits à base de prosulfocarbe

L’Anses a rendu obligatoire l’utilisation d’un dispositif anti-dérive pour appliquer les herbicides à base de prosulfocarbe depuis le 21 septembre 2017, selon les dispositifs préconisés dans la dernière note de service de la DGAL (dernière mise à jour au Bulletin officiel date du 22 mai 2017). Le moyen le plus connu, avec le meilleur rapport qualité/prix, reste la buse à injection d’air nouvelle génération.

« Les buses à injection d’air basse pression sont très efficaces pour réduire la dérive de pulvérisation et apportent le même niveau d’efficacité que les anciennes générations de buses», insiste Syngenta, un des trois acteurs sur le marché commercialisant des produits à base de prosulfocarbe. C’est une première dans ce domaine où les bonnes pratiques deviennent obligatoires et sont, de ce fait, réglementées. Et qui pourrait s’étendre demain à d’autres produits, pour limiter la dérive de produits phytosanitaires dans l’eau, l’air et sur les zones limitrophes de la parcelle traitée chimiquement.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer