À l'étranger

Ukraine : Niveau historique relativement bas du cheptel porcin

Un expert de la FAO a déclaré que le cheptel porcin de l’Ukraine décline, prévoyant que, début 2018, le nombre de porcs serait au plus bas depuis l’indépendance du pays.

Début 2017, le nombre de porcs en Ukraine était déjà en déclin et a atteint le niveau le plus bas au cours de la dernière décade. La situation, depuis, s’est encore dégradée (3,334 millions de têtes en octobre 2017 contre 3,639 millions de têtes en octobre 2016, soit une baisse de 8,4%). La plus forte réduction du cheptel est enregistrée par les grosses entreprises du secteur, avec une baisse du nombre de porcs de 10,1% entre octobre 2016 et 2017.

Beaucoup de facteurs sont responsables de cette situation : des épidémies de Peste Porcine Africaine, la faible rentabilité en 2016 avec, pour conséquence, des prix élevés des porcs vivants, la modernisation des unités de production et la rénovation du cheptel dans les entreprises de grande taille.

Même si on observe une réduction du nombre de porcs dans les petits élevages familiaux, les entreprises de grande envergure devraient reprendre le dessus, malgré le fait qu’elles soient sensibles aux changements de rentabilité et aux risques financiers.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer