Trouver ses marques en cases “liberté”

C’est le développement des porcelets dans la portée qui dicte le délai avant de libérer la truie. - Illustration Trouver ses marques en cases “liberté”
C’est le développement des porcelets dans la portée qui dicte le délai avant de libérer la truie.

À la journée « bien-être animal » de la Chambre d’agriculture de Bretagne, le 21 novembre, à Pontivy (56), Serge Vallais, de la SCEA Le Gouta à Carentoir (56), est revenu sur ses premières expériences de truies en liberté en maternité. S’inspirant d’élevages au Danemark et en Allemagne, Serge Vallais et ses associés ont opté pour une maternité associative (trois exploitations) équipée de cases « liberté ». « Il était préférable de s’engager tout de suite à la création du bâtiment. Je suis intimement convaincu que vouloir, demain, transformer une case traditionnelle en case liberté restera du bricolage. Cela ne collera jamais… » Prenant l’exemple de l’impasse dans laquelle les ateliers de pondeuses en cage se trouvent, le Morbihannais a rappelé que derrière la « norme », il faut sentir le vent de la « demande sociétale ». Mieux apprécier la santé Après une porte ouverte en fin de travaux en janvier et un témoignage au Space, le producteur de porc a livré de nouvelles observations sur son système. « Associés comme salariés, nous attendions la première mise bas avec impatience. Maintenant, l’euphorie est passée et c’est le retour économique qui va nous intéresser », raconte-t-il. « Au quotidien, l’approche en maternité est différente mais tout aussi plaisante. Quand l’animal est lâché, on ne rentre plus dans la case mais on peut en faire le tour. On voit mieux l’état de santé de la truie en liberté. C’est plus simple pour les salariés de l’observer », explique-t-il. Il rapporte que les truies sont calmes. « Est-ce la génétique ? Les fenêtres apportant de la lumière ? » Il estime que cet atelier naissage organisé en cinq salles de 36 places joue un rôle : « Plus la maternité est spacieuse, plus les truies sont calmes. Avec un tel effectif dans la salle, il y a toujours une ambiance sonore à laquelle l’animal s’habitue évitant un pic de stress au…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte

Already a member? Connectez-vous ici

Tags :
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article