Des aides à l’actif dans la future Pac ?

charolaise-paturage-maec-viande-bovine-mesure-agro-environnementale-herbe-pac - Illustration Des aides à l’actif dans la future Pac ?

La Bretagne entend apporter sa contribution à la réforme de la Pac. Parmi les mesures préconisées, l’aide à l’actif et le renforcement du 2e pilier. Les quatre réunions publiques qui ont rassemblé 350 agriculteurs en Bretagne au mois de septembre et la consultation en ligne ont permis à la Région de connaître les souhaits des agriculteurs, toutes tendances syndicales confondues, sur la réforme de la Pac. Une réunion de restitution a eu lieu la semaine dernière à Pontivy (56). Des priorités se dégagent. Les Bretons veulent un plafonnement des aides orientées à la production et conditionnées au statut d’agriculteur actif. Reste à définir ce statut, « afin que les aides aillent aux vrais agriculteurs », précise Olivier Allain, vice-président de Région. Le paiement redistributif et le renforcement du second pilier de la Pac font également consensus. Celui-ci doit soutenir la création d’emplois, le renouvellement générationnel et la protection de l’environnement. Pour pallier les aléas climatiques, économiques et sanitaires, les agriculteurs demandent des outils de gestion des risques. Qui paie ? « Si c’est la Région, les aides PCAEA (bâtiments) se verraient amputées. Si c’est l’État, les aides du premier pilier pourraient être abaissées ». Le règlement Omnibus, approuvé récemment, permettra déjà d’abaisser les seuils de déclenchement des instruments de gestion des risques : de 30 % à 20 % de pertes de la production annuelle ou du revenu pour une compensation jusqu’à 70% (assurances, fonds de mutualisation,…). Il y aura donc plus de bénéficiaires, donc plus d’argent public à trouver, à prendre sur le premier pilier ? Un possible recouplage des aides, notamment pour les productions en difficulté, est également prévu dans ce règlement. Les Bretons demandent une meilleure lisibilité de la politique agricole et une simplification. « Attention à la simplification à outrance qui peut être synonyme d’injustices », prévient le vice-président. Accords bilatéraux Certains participants à la…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Tags :
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article