Dossiers

Les pratiques de désherbage bougent

Les aspirations de protection de l’environnement et de la santé sont souvent mises en avant par les agriculteurs comme par la société civile dès que l’on parle de désherbage chimique. Sur le terrain, les pratiques bougent. La pulvérisation de produits gagne en précision d’application.

Les matériels de désherbage mécanique à disposition des agriculteurs se multiplient. Le choix des rotations, l’utilisation de couverts végétaux, de plantes assainissantes sont aussi des pratiques qui s’affinent sur le parcellaire breton. Certains producteurs évoluent à petits pas, souhaitant avant tout préserver leurs rendements. D’autres vont plus vite sur la réduction des intrants, chimiques puis mécaniques, et regardent avant tout leurs marges.

Aujourd’hui, comme sur d’autres pans de l’activité agricole, l’heure est à la diversification des pratiques. Chacun peut trouver des solutions sur son exploitation via des dispositifs comme Ecophyto, des actions sur les bassins versants, en faisant appel à des conseillers des diverses organisations agricoles… Échanger et expérimenter en groupes est par ailleurs une piste suivie par des agriculteurs toujours plus nombreux. Une démarche qui permet de se rassurer…

Au sommaire de ce dossier :

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer