Dans les archives de Paysan BretonEnergies et environnement

11 mai 1958 : le confort au gaz est en marche

Dans les archives de Paysan Breton :

Le 30 avril, une caravane de voitures partait de Saint-Brieuc et, après avoir mis pied à Yffiniac, parcourait toutes les communes voisines : Langueux, Trégueux, Plédran, Quessoy, Meslin, Pommeret, Andel, Coëtmieux, Saint-René, Hillion, Morieux et Planguenoual.

Cette caravane comprenait trente-deux voitures : le même nombre que pour un jeu de cartes : et il s’agissait ici de la présentation des atouts de « l’opération confort. »

Qu’est-ce que « l’opération confort » ?

C’est une opération de propagande en faveur de la modernisation des moyens culinaires et de chauffage dans les campagnes ; si elle est faite dans un but commercial, elle l’est aussi dans un but social et humain : libérer la ménagère rurale des travaux de cuisson des aliments et de chauffage de sa maison suivant les procédés ancestraux.

Car il faut le répéter – et nous l’avons dit souvent dans ce journal – si, en matière de labour et de récolte, l’exploitant a le tracteur, la faucheuse, la moissonneuse-batteuse, sa femme, elle, à la maison, est souvent astreinte aux mêmes servitudes que sa mère et sa grand-mère : le chauffage au bois dans le fourneau, quand ce n’est pas uniquement la cheminée qui, sur l’antique trépied, sert à tous les usages.

Il faut féliciter les promoteurs de cette initiative et particulièrement la Quincaillerie Bretonne à Saint-Brieuc et la société Primagaz d’avoir voulu améliorer les conditions de travail et de vie des ménagères des campagnes. De quelle manière ? En mettant gratuitement pendant deux mois à la disposition de chaque foyer une installation fonctionnant au gaz ; cuisinière, chauffe-eau, réchaud, radiateur, etc…

Une tombola gratuite permet de gagner l’un ou l’autre de ces appareils ménagers.  Au bout de deux mois, les familles seront libres de conserver cette installation, en payant les appareils qu’ils n’auront pas eu la chance de gagner à la tombola. Celles qui ne voudront pas conserver l’installation la rendront sans qu’il leur en coûte un sou pour l’avoir utilisée pendant deux mois.

À la mairie d’Yffiniac, à 18 h, le 30 avril, « l’opération confort » était officiellement inaugurée, en présence de tous les artisans de cette initiative, des localités locales et de plusieurs personnalités de Saint-Brieuc. Prenant le premier la parole, M. le Maire d’Yffiniac salue les personnalités présentes et remercie les organisateurs d’avoir choisi Yffiniac comme centre-témoin pour cette expérience.

Après lui, M. Mafart, directeur de la Quincaillerie Bretonne, expose le but de cette opération, dont « le résultat sera de transformer les conditions de vie d’un grand nombre de foyers, de libérer les femmes, les mères de famille surtout – des fatigues et des charges héritées du passé ». Il souligne que cette expérience était « le travail d’une équipe », fruit de la collaboration entre la société Primagaz, le service commercial de la Quincaillerie Bretonne et un certain nombre de grandes marques de cuisinières, chauffe-eau et radiateurs. Il remercie les représentants de ces établissements ainsi que les personnalités présentes et spécialement le Maire et le Conseil municipal et termine en souhaitant « qu’Yffiniac soit demain une commune pilote pour toute la Bretagne et, au-delà, pour toutes les campagnes de France ».

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer