ÉlevageÉvénements

#SIA2017 : L’élevage Lepoint s’illustre en rouge et noir

La « Miss Paris 2017 » du juge est venue cette année du Nord, la championne Red Holstein également. Si les vaches bretonnes n’ont pas toujours été à leur avantage durant les sections, la région termine finalement avec trois prix d’honneur dans un concours relevé.

À la sortie du ring, les observateurs assidus des concours Prim’Holstein parlaient de ce Paris 2017 comme d’une grande « cuvée ». Une qualité d’ensemble des animaux « pas vue depuis un certain nombre d’années » avec des vaches « très proches, homogènes » dans les hauts de sections et une « sélection de primipares de haut niveau, peut-être même jamais vue ». Au milieu du ring, le très dynamique juge breton Anthony Le Trionnaire a avoué « avoir pris son pied » pendant près de six heures de travail en continu pour départager les 115 animaux ayant pris part à ce championnat.
Au terme de l’après-midi, après avoir fait monter le suspense, il a finalement désigné Grande championne Du Louvion Harlinda (Gold Chip x Pagewire), apartenant à la co-propriété EARL Lepoint et Gaec Leroy père et fils à Bavay (59).

Dream, au Gaec Michard au Cambout (22), sacrée Meilleure mamelle adulte.
Dream, au Gaec Michard au Cambout (22), sacrée Meilleure mamelle adulte.

« Son style moderne m’a tapé dans l’œil. J’ai choisi cette vache en 3e lactation comme « Miss Paris 2017 » car elle dégage à la fois beaucoup de jeunesse, de puissance et de solidité. » Sa Réserve n’est autre que la Championne espoir Jaime (Magnus Mr x Dempsey Li), à Claudine et Daniel Hallouin, de Droué (41). « C’est un cadre de vache que l’on recherche aujourd’hui. Sans défaut. Une primipare harmonieuse, avec beaucoup de solidité dans le dessus, de la puissance dans l’arrière-épaule et un pis de qualité bien irrigué. Elle représente l’avenir », a estimé Anthony Le Trionnaire.

À noter qu’en début de rendez-vous, bien avant que Du Louvion Harlinda ne soit choisie comme Grande championne, l’EARL Lepoint à Bavay (59) avait déjà eu beaucoup d’émotion grâce à Gen I Beq Inaika Fg (Detox x Baxter) nommée Championne Red Holstein.

La Bretagne discrète en sections

Cette année les vaches bretonnes ont été plus discrètes qu’à l’accoutumée à travers les sections. Les podiums ont été rares. Escale (Damion x Jenus) au Gaec Michard, au Cambout (22), et JB Toullec, Yorickroxy (Yorick x Roy) au Gaec Toullec à Plomelin (29), ont tout de même remporté leurs classes, respectivement celles des animaux en 5e lactation et l’une des deux séries d’animaux en 2e lactation. À noter que De Le Floch Bretagne (Shottle x Lys Jabot) au Gaec Le Floch, à Quistinic (56), s’est classée seconde en 6e lactation et plus.

Yorickroxy, championne jeune, au Gaec Toullec à Plomelin (29).
Yorickroxy, championne jeune, au Gaec Toullec à Plomelin (29).

Heureusement, à l’heure des prix d’honneur, le vent a semblé plus favorable. D’abord, la finistérienne Yorickroxy a poursuivi sur sa lancée en terminant sacrée Championne jeune « grâce au caractère laitier qu’elle dégage, à son ouverture de côte et une très bonne texture de pis ». Puis la costarmoricaine Escale s’est frayé un passage jusqu’au titre de Réserve championne adulte. Le juge a apprécié : « De la force dans l’avant-main et beaucoup d’ouverture de côte.  Une vache solide dans toutes ses parties, dotée d’une bonne mamelle et d’une bonne locomotion. » Sans oublier que le bonheur du côté du Gaec Michard (22) s’est poursuivi avec Dream (Goldwyn x Integrity) qui ramène le Prix de meilleure mamelle adulte. « Texture, irrigation, ligament encore bien présent… Après six veaux, ce système mammaire est parfaitement conservé. Il présente énormément de hauteur et de largeur dans les attaches. À l’heure du dernier choix, la différence s’est faite sur le placement et la forme des trayons : parfaitement au milieu des quartiers, ni trop longs, ni trop courts, ni trop fins, ni trop épais… Une mamelle que tout éleveur rêve de traire », a expliqué le juge.

Palmarès du concours

CONCOURS NOIRE

  • Grande championne, Championne adulte : Du Louvion Harlinda, à la co-propriété EARL Lepoint, Gaec Leroy père et fils à Bavay (59),
  • Réserve grande championne, Championne espoir, Meilleure mamelle espoir : Jaime, à Claudine Hallouin, à Droué (41),
  • Réserve championne adulte : Michard Escale, au Gaec Michard au Cambout (22),
  • Meilleure mamelle adulte : Michard Dream, au Gaec Michard (22),
  • Prix de la meilleure laitière : Airway des Grilles, au Gaec des Grilles, à Mahéru (61),
  • Championne jeune : JB Toullec Yorickroxy au Gaec Toullec, à Plomelin (29),
  • Réserve championne jeune : Hilady-OTS (Brady Butz x Goldwyn) à la SCEA Ferme d’Autes à Criquiers (76),
  • Meilleure mamelle jeune : Homere Efp (Danillo x Bolton), à l’EARL Parisse, à Lurcy (03),
  • Réserve championne espoir : Ehajevea (Dempsey Li x Norman Hig), à la copropriété Gaec Toulze, Nelly Angau et Thierry Gauthier (15).

CONCOURS ROUGE

  • Championne Red Holstein : Gen I Beq Inaika Fg (Detox x Baxter), à l’EARL Lepoint (59),
  • Réserve championne et Meilleure mamelle Red Holstein : Fifi (Elayo Red x September), au Gaec Auguste à Dampierre-sous-Brou (28).

Trois bretons sur le podium du meilleur pointeur de race

À l’occasion du Trophée de meilleur pointeur de race (TMPR) Prim’Holstein, 80 jeunes se sont retrouvés en début de matinée pour noter quatre vaches. Les 6 meilleurs d’entre eux sont ensuite revenus sur le ring alors que tournaient les vaches de la seconde section. Au final, trois Bretons ont brigué les honneurs du podium. Premier, Maxime Douet, suivi de Guillaume Moiziard (meilleur pointeur de race normande il y a deux ans à Paris), tous deux venus du lycée agricole La Touche à Ploërmel (56). Aà la troisième place, Maxime Henry du lycée agricole Théodore Monod au Rheu (35).

Dream, au Gaec Michard au Cambout (22), sacrée Meilleure mamelle adulte.
Dream, au Gaec Michard au Cambout (22), sacrée Meilleure mamelle adulte.

Nos photos du concours

 

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer