CoopérativesMorbihanPolitique et Syndicalisme

Tribune : “Les coopératives doivent avoir une stratégie collective”

Damien Lacombe, président de Sodiaal, est intervenu dans le Morbihan en décembre dernier. Il a laissé plusieurs questions sans réponse ou n’a apporté que des réponses incomplètes. La FDSEA réagit.

Les coopératives ont-elles joué le jeu de l’étiquetage ?

Il est regrettable de voir que la coopérative, comme toutes les autres, n’a pas saisi l’opportunité de mettre en place de façon volontaire l’étiquetage sur l’origine du lait sur ses produits. Il a fallu que le réseau FDSEA, à force de pression, obtienne son obligation par la loi. Ce manque d’initiative a engendré de la suspicion de la part des producteurs. Incompréhension d’autant plus grande que les consommateurs sont demandeurs et que Sodiaal a su vendre le savoir-faire breton dans sa négociation avec Synutra…

Vers une stratégie commerciale collective ?

Sur la valorisation produit, la coopérative se cache derrière les règles de concurrence avec l’impossibilité de s’entendre collectivement afin de peser dans les négociations commerciales. Comment interpréter ce type de positions alors que les coopératives laitières sont réunies au sein de la FNCL ? De quoi y parle-t-on alors ? N’est-il pas temps de mettre en place une stratégie globale plutôt que de les voir chacune défendre ses propres marchés, toujours au détriment du prix et donc des producteurs ? En tant que producteurs nous ne pouvons pas activer le seuil de revente à perte issu de la Loi Hamon, alors que nos coopératives peuvent l’activer ! Il est trop facile de demander au syndicalisme de mettre la pression sur les GMS quand les coopératives ne sont pas en capacité d’afficher une réelle transparence sur la valorisation produit ainsi que sur leurs coûts de production.

Plus de lait A, moins de B ?

Sur la question des volumes payés en A et en B chez Sodiaal, aucune réponse n’a été apportée alors que les attentes sont très fortes dans notre région sur ce point.

Quid des organisations de producteurs ?

Sodiaal est, pour l’instant,  opposé à la reconnaissance des OP (avec la nécessaire mise en place d’une AOP), en avançant l’argument que ces organisations diviseraient les producteurs alors que l’OP est un outil conçu pour fédérer les producteurs ! Rester petit et dans son coin apportera moins que d’être fédéré.

Quelle attitude syndicale adopter dans les prochaines semaines ?

Les responsables de la FDSEA du Morbihan demandent une rencontre avec les responsables des coopératives laitières pour mieux se comprendre et surtout trouver des solutions pérennes dans l’intérêt de tous. Nous pensons que Damien Lacombe a compris les messages et les attentes de ses adhérents. Un premier geste sur le prix a été apporté par Sodiaal en début d’année avec une revalorisation du prix A annoncé lors de la réunion de décembre.

Tribune de la FDSEA du Morbihan

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer