fertilisation-cereales - Illustration Engrais : l’essor de la solution azotée inquiète l’Unifa

Engrais : l’essor de la solution azotée inquiète l’Unifa

L’Unifa (industries de la fertilisation) s’est alarmée le 3 novembre de l’essor de la solution azotée, présentée comme « la plus mauvaise forme d’azote ». « Pour les fermes céréalières du bassin parisien, la consommation de la solution azotée progresse très fortement », d’après une note sur son site internet. « C’est la plus mauvaise forme d’azote, après l’urée, et la moins efficace pour le rendement et la teneur en protéines. » Il s’agit surtout d’importations à prix bas. « Si l’agriculture veut respecter les plafonds d’émission d’ammoniac des traités internationaux, elle devra diminuer les consommations de solution azotée, qui émet 3 à 4 fois plus d’ammoniac gazeux que les ammonitrates. »


Un commentaire

  1. Avatar photo

    savidan

    L unifa tout comme l agriculteur regarde son porte monnaie!

Les commentaires sont désactivés.

Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article