CulturesIlle-et-VilaineMachinisme et équipements

Un drone-faucon qui chasse les oiseaux

Avec le même poids, les mêmes dimensions et envergure qu’un faucon pèlerin, reproduisant à la perfection son vol, le drone effaroucheur fait fuir les nuisibles des parcelles.

Dans le ciel, il ressemble comme deux gouttes d’eau à son parent biologique le faucon pèlerin. Du moins, c’est ce que pensent les corbeaux, corneilles, pigeons, et même les mouettes, qui à son approche battent en retraite. « Ce drone à voilure battante fait fuir les oiseaux qui créent des dégâts sur les parcelles agricoles. Il les repousse vers un autre lieu où ils doivent se sentir bien, un espace boisé par exemple », expliquent Loïc Haute et Ali Merdji, deux techniciens / pilotes de drones chez Pilgrim Technology. Les mouvements rapides des ailes en polystyrène avec des renforts carbone, leur déformation, donnent vraiment l’impression d’un vrai faucon. L’oiseau-robot peut voler jusqu’à 80 km/h.

De gauche à droite : Ali Merdji (Pilgrim Technology),  Robert Jonker (un des concepteurs), Ramon Bent  (pilote néerlandais du drone), et Loïc Haute (Pilgrim Technology).
De gauche à droite : Ali Merdji (Pilgrim Technology), Robert Jonker (un des concepteurs), Ramon Bent
(pilote néerlandais du drone), et Loïc Haute (Pilgrim Technology).

L’entreprise propose depuis peu aux agriculteurs de chasser les nuisibles de leurs parcelles via une prestation de trois à cinq vols quotidiens, sur trois ou quatre jours à suivre. « Mais ce n’est évidemment pas pour qu’ils aillent chez les voisins. Le mieux est de s’organiser entre plusieurs agriculteurs sur une zone de 5 km de large environ. » Le budget à prévoir oscille entre 1 500 et 2 000 euros selon les cas. « Nous venons évaluer la situation sur le terrain… Un aigle est aussi en développement pour intervenir sur des situations différentes », ajoutent les pilotes.

Une démonstration était organisée dans le cadre du salon La Terre est notre métier, les 28 et 29 septembre à Retiers, en Ille-et-Vilaine. Commercialisé sous la marque Eagle View par Pilgrim Technology, le drone est piloté manuellement par un opérateur qui imite le vol du prédateur. « Les oiseaux évitent ensuite durablement ce qu’ils croient être la zone de chasse du faucon. »

Pas de nuisance sonore

Autres avantages : c’est une solution qui respecte les animaux (pas de chasse) et évite les nuisances sonores que produisent les canons effaroucheurs. Cette technologie a été mise au point par une société néerlandaise (Clear Flight Solutions). Elle est déjà utilisée aux Pays-Bas et en Allemagne.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer