En bref

Pic de chaleur en fin de mois, sécheresse sur tout le territoire

La température moyenne nationale a été de 21,7°C au mois d’août, ce qui est supérieur aux normales saisonnières de 0,8 °C. Le début du mois, plutôt frais, a été compensé par une dernière décade particulièrement chaude (+ 2 °C). Le déficit de précipitations s’est accru par rapport au mois précédent. Il a été en moyenne de près de 60 % inférieur à la normale. Il a atteint 80 % en Corse et dans le Sud-Ouest mais aucune région n’a été épargnée, la plus arrosée ayant été le Nord-Est ou le déficit a tout de même dépassé les 35 %.

Il pleut toujours en Bretagne ?

C’est également la dernière décade qui a été la plus sèche avec un déficit de 91 % en moyenne sur la période. Les précipitations cumulées depuis mars 2016 sont légèrement excédentaires dans le Nord, le Nord-Est et le Centre-Est. A l’inverse, en Corse, dans l’Ouest et le Sud, elles sont déficitaires, particulièrement au sud de la Provence.
Contrairement au mois précédent, l’indice d’humidité des sols au 1er septembre est devenu déficitaire sur la plus grande partie du territoire. Seule une bande qui va de la Côte-d’Or aux Ardennes reste légèrement excédentaire.

Notre dernière vidéo ne viendra pas contredire les dires d’Agreste :

Mots-clés

Peut vous intéresser

Un commentaire

  1. La sécheresse est une calamité, mais c’est bien fait pour les céréaliers cultivant le mais (en espérant qu’ils auront cette fois compris), cette saleté de plante avide d’eau pompent le peu de réserves restantes. il faut bannir cette plante, qui n’a rien à faire dans nos contrées, interdire son irrigation et surtout couper les aides aux cultivateurs de mais. Une agriculture raisonnée se doit de tenir compte du besoin de certaines plantes en eau, alors : stop au mais …

Bouton retour en haut de la page
Fermer