Productions Agricoles

Les fines bulles du lisier chauffent les cochons

Au Gaec de la Lorgerie, à Henanbihen (22), l’oxygénation du lisier, en sortie de centrifugeuse, et l’action des bactéries maintiennent le liquide à bonne température. Les calories sont utilisées pour chauffer les porcelets.

La construction d’une maternité neuve et la rénovation des post-sevrages ont été l’occasion de revoir le système de chauffage sur l’élevage de 490 truies du Gaec de la Lorgerie. « Nous cherchons à faire des économies d’énergie et nous avons, à disposition, un liquide tiède, voir chaud, en sortie de centrifugeuse, après séparation des phases solide et liquide. Il eût été dommage de ne pas en profiter », indique Chantal Lebret, l’une des 4 associés du Gaec. Le liquide oxygéné (station fines bulles), maintenu à bonne température (13°C en hiver, au plus bas ; 40°C en été) sous l’action des bactéries, est stocké dans une fosse puis transféré dans l’échangeur coaxial de la pompe à chaleur (et non dans un échangeur auxiliaire qui lui prend plus de 25 % de l’énergie absorbée). Les calories prélevées dans ce liquide chauffent l’eau qui part dans les bâtiments via l’échangeur coaxial de la pompe.

Aquathermie, captage direct sur station fines bulles
Aquathermie, captage direct sur station fines bulles.

Cette eau, portée à 46°C, s’écoule dans le réseau de chauffage, vers les aérothermes des salles de post-sevrages et vers les plaques de chauffage des porcelets en maternité. La température demandée au niveau des aérothermes et des plaques est régulée en fonction de l’âge des animaux. L’eau revient, en circuit fermé, à 41°C à la pompe à chaleur. « Le système fonctionne de-puis 2 mois. Compte tenu de la consommation électrique, nous devrions dépenser 2 000 € dans l’année ». Au moins 5 à 6 fois moins qu’auparavant. L’installation a coûté 60 000 € (hors aérothermes et plaques chauffantes dans les salles). L’échangeur coaxial est recouvert d’un film en titane pour protéger de l’acidité du liquide. Bernard Laurent

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer