ÉvénementsProductions Agricoles

Colombe plane sur un concours à l’accent toujours très finistérien

Le titre de Grande championne de la race à Paris reste dans le Finistère : après deux sacres du Gaec des Alizés, à Guipronvel, il part pour Pleyben à l’EARL Rannou.

Olivier Catros, qui a travaillé « 15 ans comme animateur de la race », est ravi de revenir à ses premiers amours professionnels pour officier en tant que juge au Salon de l’agriculture. Dans un concours de la Pie rouge qui a un peu ressemblé à un championnat du Finistère à Paris. Dès la première section des génisses non vêlées de 18 à 26 mois, Jolly (Lacoste G x Bookman), à l’EARL Rannou à Pleyben (29) s’impose dans un mano à mano avec… Jolie, à l’EARL Filatre, à Ercé-en-Lamée (35). Le classificateur a apprécié cet « animal très bien développé, campé sur des membres solides qui ont fait la différence dans une section de génisses au développement exceptionnel. »

Les Alizés chez les jeunes

Dans la classe suivante, celle des femelles en 1re et 2e lactations, le final se joue entre deux vaches du Gaec des Alizés à Guipronvel (29). À l’arrivée, Hortens (Dertour x Ruacana) rafle la mise devant Haltica. Le juge s’en explique : « Ces deux filles du même taureau sortent du même moule avec une très bonne solidité du dessus. Mais puissance et largeur dans l’avant-main ont fait pencher la balance en faveur d’Hortens. » Mais Haltica, sacrée grande championne du Salon en 2015, n’était pas en reste et ne tardait pas à s’adjuger le prix d’honneur de Meilleure mamelle jeune.

Mais rapidement, le juge craque pour Colombe (Classic x Péricles), la doyenne de ce rendez-vous, venue de l’EARL Rannou, à Pleyben (29). « Elle associe production et conformation au fil des campagnes. Admirez sa puissance, la qualité et l’irrigation de cette mamelle chez cet animal qui a vêlé de son septième veau en octobre dernier. C’est la vache que chacun souhaite avoir dans son troupeau. » Sous le charme, le juge breton n’hésitait pas ensuite à lui attribuer les Prix d’honneur de Meilleure laitière de la race et enfin de Grande championne de Paris 2016. Dans cette domination finistérienne sans partage, seule Gembrione (Razor Red x Tocar), au Gaec Nello Gicquel au Bodéo (22), parvenait à briller en étant sacrée Meilleure mamelle adulte. Toma Dagorn

Palmarès

  • Meilleure mamelle jeune : Haltica, au Gaec des Alizés, à Guipronvel (29).
  • Meilleure mamelle adulte : Gembrione, au Gaec Nello Gicquel, au Bodéo (22).
  • Grande championne et Meilleure laitière de la race : Colombe, à l’EARL Rannou, à Pleyben (29).
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer