Economie, marchés et gestionEnergies et environnement

Phytos : les indices de fréquence de traitement publiés

Le 28 septembre dernier, le président du Conseil régional a signé l’arrêté Mesures Agro-Environnementales et Climatiques (MAEC) qui valide le référentiel Indices de fréquence de traitement pour la Bretagne. Explications.

La nouvelle programmation MAEC 2015-2020 prévoit, entre autres, des mesures réduisant l’usage des produits phytosanitaires. La réduction des phytos se calcule toujours à l’aide d’un Indice de fréquence de traitement (IFT) pour une MAEC localisée ou pour des MAEC système applicables à l’ensemble de l’exploitation. Suite à un travail de la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Draaf) au cours de l’été, un référentiel territorial a été publié. Les valeurs d’IFT herbicides de référence et d’IFT hors herbicides de référence ont été déterminées par Schéma d’aménagement de gestion des eaux (Sage). Si une exploitation est sur plusieurs Sage, l’IFT à prendre en compte est celui du Sage où se trouve la plus grande part de la SAU de l’exploitation.

IFT de référence par Sage
IFT de référence par Sage.

Stratégie de protection des cultures

Pour les mesures phytos territorialisées, l’exploitant engagé a l’obligation de réaliser un bilan annuel de sa stratégie de protection des cultures en fin de campagne culturale et au plus tard le 30 septembre. L’obligation de réduction de l’usage des produits phytosanitaires commence la campagne suivante. Cette obligation est contrôlée par le calcul d’IFT à partir du cahier d’enregistrement phytos. Le calcul IFT prend en compte tous les traitements réalisés de la récolte du précédent (année n-1) à la récolte de culture de la campagne en cours (année n). Le 1er bilan annuel doit calculer les IFT de l’exploitation et apporter des préconisations en termes de stratégie de protection pour la prochaine campagne culturale. Il doit également identifier les produits les plus à risques et préconiser des produits de substitution. Les années suivantes, le bilan annuel reprend les mêmes calculs d’IFT et analyses qu’en année 1 et dresse un état des lieux sur la prise en compte des préconisations.

Légumes et IFT

Les cultures légumières et industrielles, quant à elles, ne sont pour l’heure pas prises en compte dans le référentiel IFT malgré leurs spécificités en termes de stratégie phytosanitaire. L’ouverture en Bretagne d’une MAEC Système grandes cultures (SGC) destinée aux exploitations grandes cultures spécialisées en légumes et/ou cultures industrielles SGC_03 devrait s’accompagner prochainement de la publication d’un second référentiel IFT.

Avec ou sans prairies

Pour les mesures système, l’IFT herbicides de référence est calculé sur les surfaces arables (cultures + prairies temporaires). Or l’IFT des prairies temporaires est nul, ce qui diminue l’IFT de référence sur un territoire avec prairies temporaires. Par conséquent, une exploitation sans ou avec très peu de surfaces en prairies se trouve en situation de handicap au moment de la contractualisation, puisqu’elle doit se référer à un IFT de référence ayant pris en compte les prairies temporaires. Pour pallier à ce problème, il est possible, sur un territoire donné, de calculer deux IFT herbicides de référence applicables à deux types d’exploitations : avec ou sans ruminants. Ainsi dans le cas de la mesure système Monogastriques SPE_03, l’IFT herbicides est calculé sans prendre en compte les prairies temporaires ni les prairies à rotation longue. Le calcul de l’IFT herbicides se fait donc uniquement sur les surfaces en grandes cultures. Mélanie Yven / Cogedis

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer