ÉvénementsIlle-et-Vilaine

Des réflexions en cours sur les concours

Prim’Holstein Lors de l’assemblée générale d’Holstiva, le manque de fréquentation sur certains comices et la mise en place d’une charte éthique au Space ont été évoqués.

« L’activité de notre association a été très intense tout au long de l’année écoulée. 2014 a surtout été marqué par l’organisation du concours national à Fougères. 188 éleveurs y ont présenté près de 400 animaux, près de la moitié venant de Bretagne », a souligné Jean-Louis Bédier, lors de l’assemblée générale d’Holstiva le 11 juin au Gaec de la Brandais à Betton. Le président, après 20 années passées au sein du syndicat d’éleveurs Prim’Holstein, a décidé de passer le relais. Un nouveau président sera prochainement élu.

Certains comices tous les trois ans ?

Les éleveurs d’Ille-et-Vilaine ont également répondu présents au Space et aux derniers départementaux à la Foire de Rennes. Mais plusieurs intervenants à l’assemblée Holstiva sont revenus sur le manque de mobilisation sur certains comices. « C’est vrai que ces rassemblements permettent de premières participations à des concours pour les éleveurs, c’est une première marche. Certains sont très dynamiques sur le département, d’autres ont plus de difficultés. Une participation de 30 vaches est un minimum, sinon il n’y a plus d’intérêt, ni pour les éleveurs, ni pour les spectateurs. Peut-être faudrait-il que certains comices soient organisés tous les trois ans… » Une réflexion doit être menée entre les différents partenaires.

Une Commission d’éthique pour le Space

Autre problématique évoquée, la présence d’animaux porteurs de dartres. « Les éleveurs sont responsables des animaux qu’ils amènent sur les concours », souligne Jean-Yves Rissel, président de la Confédération des éleveurs d’Ille-et-Vilaine et responsable des présentations animales au Space. Il précise par ailleurs qu’une Commission d’éthique a été mise en place pour le prochain Space, réunissant des éleveurs et responsables de plusieurs régions et races, ainsi que des représentants de Prim’Holstein France, et le vétérinaire du Space.

« Tous les éleveurs participant aux concours devront signer une charte éthique qui réglementera les pratiques lors des concours (traite…). Les juges doivent aussi apprendre à être moins exigeants sur « le lait dans les mamelles ». Dans la formation des jeunes, il faut leur apprendre à ne pas aller trop loin sur certains critères… Nos vaches ne sont pas des machines. » Au concours de Paris, une charte existe déjà allant dans ce sens. C’est également un moyen de prévenir de possibles attaques d’associations de défense des animaux, comme cela s’est passé récemment sur un concours en Allemagne. « En cas de délit, les vaches pourraient ne pas aller sur le ring, et les éleveurs
pourraient être interdits de concours. » Agnès Cussonneau

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer