Côtes d'ArmorPolitique et Syndicalisme

Bio : Des ateliers participatifs par production à l’AG

Avenir de la bio, soutien politique, projets… Les agricultures bios ne manquent pas de sujets de discussion pour leur prochaine assemblée générale.

Le lundi 3 mars, les représentants du Groupement des agrobiologistes des Côtes d’Armor ont organisé une conférence de presse pour revenir sur le développement de la bio dans les Côtes d’Armor et faire partager leurs questionnements sur les signaux politiques récemment envoyés. « À l’heure où on parle d’agroécologie, la proposition de loi de Joël Labbé est balayée d’un revers de main par le Sénat, des mesures d’allègements de contraintes d’extension d’élevage sont annoncées… », regretaient-ils. Avant de s’interroger : « Quid du plan ambition bio national ? Quelle cohérence entre tous ces messages ? » Les producteurs du Gab 22 s’avouent « dubitatifs…mais continuent d’apporter leur expertise dans différentes instances comme les BV, Pays, ou Sage… » S’ils notent « des avancées » dans la prise en compte de certaines de leurs propositions, ils attendent « d’être soutenus politiquement pour changer d’échelle de développement car à ce rythme, le doublement des surfaces bio ne sera pas effectif en 2017 mais en 2041… »

Nul doute que toutes ces questions seront encore largement débattues à l’occasion de la prochaine assemblée générale du Gab d’Armor lundi 9 mars aux Rosaires. « L’occasion pour tous les producteurs bio du département de prendre connaissance des actions menées, les reconnaissances politiques obtenues et celles à obtenir, ainsi que les enjeux de demain. Fort du succès de l’an dernier, cette année encore, pas d’AG plénière mais des ateliers participatifs par production et en petits groupes seront proposés », a tenu à préciser Hervé Talbourdet, président du Groupement, qui invite chaleureusement tous les producteurs bio du département à venir participer au rendez-vous.

Toma Dagorn

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer