Productions Agricoles

Un alicament renforce l’intestin des porcelets

Une consommation plus importante, un gain de poids, une suppression des diarrhées grises en PS. Ce sont les conséquences de la prise d’un alicament qui renforce les villosités intestinales des porcelets de l’Earl Le Paih (56). Témoignages.

« J’avais l’habitude de préparer une bouillie tous les matins que je donnais aux porcelets de 5 à 19 jours », explique Laurent Le Clainche, à la tête d’un élevage de 200 truies à Naizin (56), conduit en 10 bandes, sevrage à 21 jours. « Je n’avais donc pas d’a priori défavorable à essayer un aliment liquide dès les premiers jours de vie ». L’alicament « Forti Boost » est une nouvelle technologie qui se présente sous la forme d’une pâte liquide prête à l’emploi, mise à disposition des porcelets dans des augettes.

Barrière intestinale

L’essai réalisé sur une bande en février dernier s’est pérennisé. Et pour cause… L’éleveur enregistre un gain de 0,5 à 1 kilo de moyenne à 42 jours d’âge (pesées) sur les bandes ayant bénéficié de cet aliment fabriqué à base d’un mélange d’ingrédients alimentaires fermenté (puis stabilisé dans un second temps). « L’effet le plus spectaculaire se voit au niveau des cases de petits porcelets en post-sevrage ». L’alicament est distribué selon un plan défini par le fabricant qui prévoit une consommation jusqu’au 25e jour puis une transition de 4 jours avec l’aliment 1er âge (quel que soit l’âge au sevrage, 3 ou 4 semaines). Pas facile à respecter pour l’éleveur, tenté de distribuer un aliment dès le sevrage. « Il faut juste augmenter un peu la dose en cas de sevrage à 21 jours », explique Franck Perrigoué, fournisseur de l’alicament. Tous les autres aliments appâts ont été supprimés, en parallèle. « La plupart des aliments classiques, souvent trop riches, que l’on donne aux porcelets avant 25 jours abîment les villosités intestinales. Elles ne peuvent plus jouer leur rôle de barrière contre les agents pathogènes ». L’alicament fermenté, au Ph d’ environ 2,9, n’a pas cet inconvénient, selon lui. « Il renforce au contraire ces villosités et accroît l’efficience alimentaire. On cherche à potentialiser les atouts du système digestif du porcelet, et donc son immunité qu’il possède dans ses premières heures de vie ». Les observations de Laurent Le Clainche tendent à confirmer ses propos. « Les diarrhées grises qui apparaissaient une dizaine de jours après le sevrage ont disparu dès la première bande. Les déjections sont solides et moulées ».

L'alicament liquide est distribué en augette à l'aide d'un gobelet gradué
L’alicament liquide est distribué en augette à l’aide d’un gobelet gradué.

Transition alimentaire facilitée

L’aliment liquide est facile à distribuer. Il est livré en cuve de 900 litres, équipée d’un malaxeur. L’éleveur la place en hauteur, à proximité des maternités. « Je remplis 2 arrosoirs et je distribue, le matin, la quantité indiquée pour une portée de 12 porcelets, selon leur âge (gobelet gradué) ». A titre d’exemple, à 21 jours, une portée de 12 porcelets consomme 1 litre d’ alicament liquide. Pas de vaisselle à faire. L’alicament est appétent. Les augettes sont propres.  En post-sevrage, les bols de maxitolva font l’affaire. « La transition vers l’aliment 1er âge est plus rapide. Les porcelets consomment plus facilement ». L’alicament revient à 1,30 €/porcelet contre 1,50 à 2 €  dans un système classique (tourbe, appâts alimentaires, produits lactés, starters et 1er âge avant 28 jours), selon le fournisseur. L’éleveur est convaincu des bienfaits du produit. « J’envisage de le donner dès le 1er jour à raison de 2 à 3 ml aux porcelets issus de cochettes, plus sensibles aux problèmes digestifs ». Pour supprimer la supplémentation antibiotique dans l’aliment au moment du sevrage, il faudra attendre encore un peu… Bernard Laurent 

Bernard Le Moine, éleveur à Saint Maugan (35)

J’utilise le Forti Boost depuis novembre 2013 sur mon élevage de 200 truies. Un élevage particulièrement sensible aux colibacilles. Auparavant, les porcelets avaient des diarrhées vers 15-20 jours sous la mère. Je donnais un aliment starter. Je l’ai remplacé par l’alicament. J’ai noté une différence dès la première bande. Les diarrhées habituelles ont disparu depuis novembre, les déjections sont normales. Les porcs ont gagné de 2 à 5 kilos de moyenne à 86 jours d’âge. Il semble que plus on avance dans le temps avec l’utilisation de l’ alicament et plus le sanitaire se stabilise permettant aux performances de s’exprimer. Je donne l’alicament dès le 3e jour, puis je suis la courbe préconisée par le distributeur. Je fais une transition de 4 jours avant sevrage (à 28 jours) en distribuant ¼ d’aliment 1er âge. Il n’y a plus d’aliment médicamenteux autour du sevrage ni lors de la transition entre le 1er et le 2e âge (c’était le cas avant pour cette seconde transition). J’observe aussi que mes truies sont plus calmes en 4e semaine de lactation. Les porcelets semblent plus rassasiés et laissent leur mère plus tranquille.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer