Productions Agricoles

De nouveaux produits phytosanitaires

De nouvelles formulations arrivent sur le marché ou devraient obtenir une autorisation de mise sur le marché pour les prochains semis de colza.

L’arrivée de désherbants de postlevée va venir compléter l’offre actuelle dès la prochaine campagne. C’est une opportunité pour pallier des insuffisances face à certains problèmes d’infestation croissants d’adventices en culture de colza.

Deux nouveautés attendues en postlevée

Dow Agrosciences va proposer une spécialité formulée à base d’aminopyralide et de propyzamide. Outre le contrôle des graminés, ce produit offre un spectre d’action intéressant sur certaines mauvaises herbes en postlevée. Il pourrait être ainsi le bon complément d’un prélevée, pour contrôler la flore attendue dans nos régions de l’Ouest. La spécialité à base d’éthametsulfuron-méthyl de Dupont Solutions devrait aussi obtenir une autorisation de mise sur le marché (AMM) pour les campagnes à venir. Cette solution permettra d’améliorer le contrôle en postlevée d’une flore par exemple ciblée « géranium », caractéristique des rotations céréalières.

La complémentarité de ces deux spécialités en postlevée pourrait permettre dans les régions Ouest, souvent caractérisées par des flores assez simples, d’envisager un contrôle du salissement du colza uniquement en postlevée. Cette stratégie pourrait aussi être testée en situation plus complexe, généralement en rotation céréalière, à base de géraniums en forte infestation, ombellifères, gaillet, coquelicot, moutarde des champs, astéracées et graminées. La grille de construction du programme reste à affiner (avec ou sans 400 g/ha de métazachlore, Novall). D’autres produits de postlevée couramment utilisés pourraient ponctuellement compléter ces programmes (Callisto…).

Depuis 2013, un insecticide contre les pucerons

Durant l’année 2013 l’acétamipride, substance active du produit Horême V200 a été homologuée sur pucerons verts du colza. Cette molécule appartient à la famille chimique des néonicotinoïdes. Comme le thiaclopride, elle présente une toxicité aigüe beaucoup plus faible que d’autres néonicotinoïdes, ce qui explique sa mention abeille.

Des fongicides efficaces sur sclérotinia

Deux nouvelles spécialités sont homologuées sur colza et ont été testées dans la lutte contre le sclérotinia : Efilor et Propulse. Elles se classent au niveau des références en efficacité, avec une valorisation sur le rendement pour Propulse, sans effet dose de 1 à 0,8 L/ha pour ce produit. Les résultats Cetiom indiquent qu’une seule intervention contre sclérotinia à G1 suffit. L’application à mi-dose à G1 et 10 jours plus tard n’est pas valorisée, malgré une floraison longue.
Jean Rimbault – Cetiom

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer